Nouvellement propriété d’Éric Berthelot et Annie Audet, la Résidence Joliet fait place à la Résidence Humanis

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 15 mars 2018
Temps de lecture :
Copropriétaires de la Résidence Joliet depuis janvier, Éric Berthelot et Annie Audet ont officialisé, lundi, sa nouvelle désignation, soit la Résidence Humanis. Photo Le Manic

Copropriétaires de la Résidence Joliet depuis janvier, Éric Berthelot et Annie Audet ont officialisé, lundi, sa nouvelle désignation, soit la Résidence Humanis. Photo Le Manic

Baie-Comeau – La Résidence Joliet n’est plus. Place à la Résidence Humanis et à ses nouveaux propriétaires, Éric Berthelot et Annie Audet.

Déjà propriétaire depuis sept ans d’une ressource de type familial de neuf places sur le boulevard Blanche, à Baie-Comeau, le couple a concrétisé, en janvier, une deuxième étape du développement de ses affaires. Il a fait l’acquisition de la ressource intermédiaire de 30 places du boulevard Jolliet, qui héberge des personnes en perte d’autonomie avancée pour le compte du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord (CISSS).

Rapidement, la nécessité d’un changement de nom s’est imposée dans l’esprit des copropriétaires, et ce, afin de mieux refléter la mission de la résidence comme milieu de vie temporaire ou permanent avec hébergement, assistance, soutien et surveillance de personnes en perte d’autonomie fonctionnelle ou psychosociale, expliquent-ils.

La nouvelle dénomination a été officialisée lundi. Il s’agit de la troisième appellation dans l’histoire de cette résidence qui a ouvert ses portes dans le milieu des années 80 sous le nom de Pavillon Martin.

Une belle équipe

Éric Berthelot et Annie Audet ont décidé de pousser plus loin leur engagement dans le domaine de l’hébergement et des services pour personnes en perte d’autonomie parce que, disent-ils, l’expérience des sept dernières années comme famille d’accueil a été plus que concluante.

« On forme une belle équipe. On se complète et on a réalisé qu’on voulait développer dans le secteur de l’hébergement. Ça fait sept ans qu’on vit avec des personnes âgées. On a découvert qu’on aimait ça », raconte le copropriétaire, sous l’œil approbateur de sa conjointe.

Ancien directeur général de Commerce international Côte-Nord, Éric Berthelot a quitté l’organisme en février 2017 afin, dit-il, de faire une pause pour mener à terme le processus d’acquisition, qui aura duré un an. Inhalothérapeute à l’emploi de l’Hôpital Le Royer, Annie Audet a, pour sa part, pris une année sans solde pour lancer la nouvelle entreprise sur des bases solides. « Car je ne peux pas être partout », souligne celle qui compte aussi sur les prochains mois pour réfléchir à son avenir professionnel.

Besoins plus grands

Les deux entrepreneurs ne veulent pas s’arrêter là dans leurs projets d’expansion. Avec le vieillissement de la population, les besoins seront de plus en plus grands et ils en sont bien conscients. « C’est la première (expansion), mais pas la dernière », assure Annie Audet, en rappelant être ouverte aux occasions qui pourraient se présenter.

La Résidence Humanis compte 29 employés à temps plein et à temps partiel. Depuis l’arrivée des nouveaux propriétaires, la gestion administrative a été grandement modernisée grâce à l’implantation de nouvelles technologies, que ce soit pour les horaires du personnel, les dossiers des clients ou encore les échanges avec le CISSS. D’autres étapes restent à franchir pour se mettre au gout du jour.

Partager cet article