Des cégépiens lancent leur bière, la Secret des bois

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 20 mars 2018
Temps de lecture :

André Morin, copropriétaire de la microbrasserie St-Pancrace (à l’arrière, au centre), pose en compagnie de la quinzaine d’étudiants qui ont participé au projet brassicole. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Des étudiants du cégep de Baie-Comeau ont procédé, la semaine dernière, au lancement de la Secret des bois, une bière de leur cru fabriquée avec l’aide précieuse de la microbrasserie St-Pancrace dans le cadre d’un projet parascolaire à saveur pédagogique.

Comme l’a si bien souligné Maxime Cameron lors d’une conférence de presse précédant le lancement sous la formule de 5 à 7, la réalisation de la bière Secret des bois est un exemple probant que le slogan Apprendre autrement prend tout son sens au cégep.

« C’est une bière régionale. On l’a fait avec des ingrédients d’ici, qui viennent de la Côte-Nord. Pour nous, c’était important de représenter la région dans laquelle on vit et on étudie », a indiqué le jeune homme. La Secret des bois est faite de canneberges avec un mélange de petit thé des bois. Il s’agit d’une bière blanche et surette. Les 1 000 litres produits sont disponibles en fût au pub et en bouteilles sur les tablettes de plusieurs points de vente.

Les profits amassés permettront de bonifier les services à la vie étudiante. Maxime Cameron cite en exemple l’achat d’équipement et le transport pour les tournois de la nouvelle équipe de rugby.

Appliquer des connaissances

Une quinzaine d’étudiants de divers programmes de formation ont profité de ce projet hors de l’ordinaire pour appliquer des connaissances acquises en classe. Ainsi, les élèves en technologie forestière et en technique d’aménagement cynégétique et halieutique ont livré des conseils sur les plantes aromatiques à intégrer dans la recette et ont participé à la fabrication de la Secret des bois.

Le volet finances a été l’affaire d’étudiants en techniques administratives : comptabilité et gestion, tandis que les communications et les réseaux sociaux ont été assurés par des jeunes en sciences humaines. Des élèves en arts, lettres et communication ont contribué à la conception de l’étiquette. Même des étudiants en soins infirmiers ont collaboré au projet par un volet sur la sensibilisation à la consommation responsable d’alcool.

Implication dans le milieu

« À la microbrasserie, on cherche toujours des façons de s’impliquer dans le milieu puis, la bière, c’est un résultat. C’est le processus qui était vraiment intéressant dans cette démarche-là », a expliqué André Morin.

Le copropriétaire de la microbrasserie St-Pancrace n’a pas manqué de souligner le défi qu’a représenté le souhait des étudiants d’amalgamer le petit thé des bois comme herbe à utiliser dans la bière. « J’en étais d’un côté heureux, puis de l’autre côté un peu nerveux », a-t-il indiqué en rappelant son côté mentholé. Il affirme cependant que le mélange avec la canneberge donne un excellent résultat.

« C’est tout à leur honneur d’avoir réussi à développer un projet comme ça », assure M. Morin, qui pense déjà à l’an 2 du projet brassicole en collaboration avec le cégep.

Partager cet article