En relève du centre de bénévolat, le Centre d’action bénévole de la Manicouagan voit le jour

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 22 mars 2018
Temps de lecture :
On reconnait Bertrand Otis, Bernard Dufour, Josée Mailloux, Claude Saint-Pierre, le président Georges Avoine et Mario Girard, élus au sein du premier conseil d’administration du nouveau Centre d’action bénévole de la Manicouagan. Photo courtoisie

On reconnait Bertrand Otis, Bernard Dufour, Josée Mailloux, Claude Saint-Pierre, le président Georges Avoine et Mario Girard, élus au sein du premier conseil d’administration du nouveau Centre d’action bénévole de la Manicouagan. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le Centre d’action bénévole de la Manicouagan vient de voir le jour, 18 mois après la fermeture de son prédécesseur, le Centre de bénévolat Manicouagan. Il prépare le terrain en vue du lancement de ses services à la population dans les prochains mois.

L’assemblée générale de fondation s’est tenue la semaine dernière en présence d’une vingtaine de personnes. Un conseil d’administration a été élu. Il est présidé par Georges Avoine. Claude Saint-Pierre, Josée Mailloux, Bertrand Otis, Mario Girard et Bernard Dufour en font aussi partie.Un poste reste toutefois à pourvoir, précise Hélène Martel, l’organisatrice communautaire du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, qui agit à titre d’accompagnatrice.

On se souviendra qu’en novembre dernier, des représentants de la Fédération des centres d’action bénévoles du Québec (FCABQ) avaient convoqué une assemblée d’information à Baie-Comeau afin de mettre en place un comité provisoire pour lancer les travaux en vue de la création d’une nouvelle entité.

Le conseil d’administration doit se rencontrer cette semaine pour convenir des prochaines étapes. Mme Martel explique qu’il est notamment question d’une demande à adresser à la FCABQ pour devenir membre, de besoins à identifier dans la communauté, de recherches à poursuivre pour dénicher un local, de personnel à embaucher et d’un montage financier à établir pour ensuite frapper à la porte de bailleurs de fonds.

« Tout est à construire et à monter », souligne l’organisatrice communautaire. Les administrateurs veulent s’arrimer avec le milieu pour élaborer ses futurs services. « Il faut construire ensemble », précise-t-elle.

D’ici trois mois

Si tout va bien, le Centre d’action bénévole de la Manicouagan devrait amorcer ses activités d’ici trois mois environ. L’objectif est d’offrir les premiers services à la population avant l’été. Sinon, ça ira à l’automne.

Les services de popote roulante et de raccompagnement de bénéficiaires devraient être récupérés. D’autres volets se grefferont.

Rappelons que les ainés composent la majeure partie de la clientèle d’un tel organisme. Avant de penser à déployer des services à la communauté, une banque de bénévoles devra aussi être constituée.

Partager cet article