Un pylône comme emblème à Baie-Comeau?

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 26 avril 2018
Temps de lecture :
André Pelletier souhaite qu’un des pylônes devenus inutiles en raison du démantèlement d’une ligne de transport d’Hydro-Québec serve d’emblème à la municipalité. Les autorités disent avoir pris bonne note de la proposition. Photo courtoisie André Pelletier

André Pelletier souhaite qu’un des pylônes devenus inutiles en raison du démantèlement d’une ligne de transport d’Hydro-Québec serve d’emblème à la municipalité. Les autorités disent avoir pris bonne note de la proposition. Photo courtoisie André Pelletier

Baie-Comeau – Un citoyen de Baie-Comeau, André Pelletier, a profité de la séance du conseil municipal du 16 avril pour proposer aux élus de profiter du démantèlement de nombreux pylônes par Hydro-Québec pour en réserver un près de l’entrée ouest de la municipalité afin qu’il serve d’emblème à la ville.

Paris a sa tour Eiffel et New York, sa statue de la Liberté, pourquoi Baie-Comeau ne serait-elle pas reconnue pour son énergie, a lancé M. Pelletier. Tout près du pont de Manic-1, il verrait parfaitement un pylône s’illuminer à la tombée du jour et trôner à l’intérieur d’un site d’accueil et d’information touristique, a-t-il expliqué.

« La suite des choses ne m’appartient pas », a conclu le citoyen avant que le maire Yves Montigny ne réagisse à la proposition.

« C’est vrai qu’on est une ville d’énergie et une ville de puissance », a -t-il reconnu, admettant que sans la force des rivières de la région, il n’y aurait pas eu de barrage et que sans barrage, il n’y aurait pas eu d’usine de papier. Sans usine de papier, la ville de Baie-Comeau ne serait pas venue au monde, a-t-il ajouté.

Le conseiller municipal Alain Charest a pris la parole pour remercier M. Pelletier. « On est à la recherche de bonnes idées comme la vôtre pour essayer de trouver notre créneau », a-t-il mentionné.

Partager cet article