Samuel Murray décroche son premier titre national

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant

Baie-Comeau – Ça y est. Le Baie-Comois Samuel Murray est le nouveau champion canadien sur la scène élite du racquetball.

Le cogneur local s’est habilement couvert de gloire, samedi passé, lors de la grande finale de la classe open disputée sur un terrain de l’Université de Winnipeg.

Première tête de série, le Nord-Côtier a confirmé sa suprématie face à son compatriote albertain, Coby Iwaasa, semé comme le deuxième favori de la compétition.

Les deux athlètes avaient remporté le tournoi de double masculin, quelques jours plus tôt, avant de se retrouver pour le match ultime fort attendu en simple.

Trois manches

Après avoir inscrit des verdicts expéditifs en ronde préliminaire, le nouveau monarque a mis la main sur le fameux titre convoité grâce à une victoire en trois manches de 15-7, 10-15 et 11-2.

« Enfin. Après trois années d’essai, je gagne le championnat canadien et je suis très heureux », a commenté le joueur numéro un au pays lors d’une entrevue téléphonique.

Victorieux en double à quelques reprises, Murray est très fier d’ajouter ce triomphe manquant à sa collection. « Je suis satisfait de ma semaine. Dans l’ensemble, tout s’est bien passé et cela fait du bien de mettre la main sur ce trophée. »

Après avoir remporté le jeu initial, Samuel a connu une petite baisse à la fin du deuxième set. « J’ai bousillé une avance et j’ai perdu un peu le contrôle par la suite. J’ai toutefois bien amorcé la troisième manche avec une avance rapide et j’ai vite repris confiance », a reconnu le champion de 24 ans.

Championnats mondiaux

Impliqué sur les courts de racquetball depuis l’âge de 7 ans, le sportif a franchi plusieurs étapes au fil de toutes ces années et peut à nouveau dire mission accomplie à la suite de sa plus récente conquête.

« Le fait d’évoluer sur le circuit professionnel m’a beaucoup aidé en terme de préparation pour les matchs. L’expérience entre en ligne de compte et je me sens de plus en plus à l’aise. Ce n’est pas toujours facile, mais cela en vaut la peine. »

Le cogneur n’a pas eu le temps de s’ennuyer depuis le mois de janvier. « C’est un choix que j’ai fait de pousser encore plus loin. Combiner les nombreuses compétitions avec les études demande beaucoup de discipline », a assuré le protégé de l’entraîneur Rino Langelier.

Automatiquement qualifié pour les futurs championnats mondiaux en simple et en double, Samuel Murray prévoit prendre deux petites semaines de congé avant de renouer avec l’entraînement en vue de son prochain défi présenté à Cali, en Colombie, au milieu du mois d’août.

En vitesse

Samuel et son partenaire Coby Iwaasa ont pris la mesure de son frère aîné Tommy (qui faisait équipe avec Nicolas Bousquet) lors de la grande finale du double masculin. Tommy s’est classé neuvième en simple. Du côté féminin, Michèle Morissette est repartie de Winnipeg avec deux autres médailles au cou, soit l’argent au double féminin et le bronze au simple féminin.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des