Le plan architectural de Mason passe le test

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 01 juin 2018
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau devrait adopter bientôt le plan d’implantation architectural soumis par la minière Mason Graphite. Il lui assure que les automobilistes et les camionneurs qui circuleront sur le futur tronçon reliant la zone urbaine à la route 389 n’auront pas une vue désagréable sur la cour arrière de l’usine.

Le nouvel accès à la route 389 à partir du territoire baie-comois passera, faut-il le rappeler, par la rue du Labrador et le parc industriel Jean-Noël-Tessier. Or, cette route longera la cour arrière des installations de la minière.

« On veut quand même que ça reste un secteur qui est beau quand on arrive dans la ville de Baie-Comeau par le nord. Pour qu’on puisse ne pas frapper dans notre vision immédiate un immense bac de cour arrière d’industrie en termes d’exploitation minière », explique le directeur général de la municipalité, François Corriveau.

La Ville a exigé de Mason Graphite la création d’une bande boisée d’une longueur d’une dizaine de mètres et de bonne densité afin de dissimuler la vue sur la cour. Où la bande boisée sera impossible, elle a demandé la mise en place d’un mur végétal d’une hauteur d’au moins cinq mètres par rapport à la rue, que ce soit par du dynamitage de la roche et l’élévation du chemin, sinon un talus pour cacher un peu mieux la cour arrière.

Partager cet article