Le maire Montigny passe son message

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 12 juillet 2018
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le maire de Baie-Comeau a profité de la tournée À l’écoute du Québec pour passer son message aux deux députés conservateurs fédéraux de passage en ville le 3 juillet.

« Actuellement, il y a un enjeu important sur le caribou forestier. Les libéraux fédéraux planchent sur un projet qui limiterait les coupes forestières, car ça élargirait la zone de protection du caribou forestier », a expliqué Yves Montigny, au sortir de cette rencontre avec Alain Rayes, lieutenant politique au Québec du Parti conservateur du Canada et représentant de de Richmond-Arthabaska, et Sylvie Boucher, de la circonscription de Beauport – Côte-de-Beaupré – Île d’Orléans – Charlevoix.

M. Montigny a fait valoir que l’orientation libérale à Ottawa porterait atteinte au plan de développement de Produits forestiers Résolu et pourrait être catastrophique pour la région. « Chez nous, il n’est pas question d’élargir la zone de protection délimitée par le gouvernement du Québec. Chez nous, le caribou forestier n’est pas menacé », a-t-il insisté.

Main-d’œuvre et quai

La pénurie de main-d’œuvre qui frappe la Manicouagan est un autre dossier qui a été abordé par le maire de Baie-Comeau. « Je n’étais pas le seul à en parler. D’autres intervenants en ont parlé aussi », a-t-il précisé.

Le manque de travailleurs qualifiés pour occuper les emplois disponibles est problématique. Il y a bien des gens qui lèvent la main, mais ils ne possèdent pas nécessairement la formation exigée.

M. Montigny a également souligné aux représentants de la tournée conservatrice l’importance que le développement de l’emploi se fasse en symbiose avec le principe d’occupation du territoire. Il veut que les gens qui travaillent en région habitent aussi la région.

Enfin, le maire a saisi les représentants conservateurs du projet de quai touristique cher à la Ville de Baie-Comeau et à Croisières Baie-Comeau, qui, a-t-il précisé, assurera un meilleur milieu de vie à la communauté manicoise.

Trois en deux

Les dernières semaines auront été fructueuses en rencontres d’élus fédéraux pour le maire Montigny. « Sur une plage de deux semaines, je vais avoir rencontré trois des quatre partis fédéraux », a-t-il noté.

En effet, sa première rencontre, il l’a eue avec la députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill. Ensuite, le 3 juillet, il défendait des dossiers municipaux avec les deux représentants du Parti conservateur.

Trois jours plus tard, il profitait de la visite d’un député libéral, Jean-Claude Poissant, pour répéter son message.

Partager cet article