Deux stationnements tout neufs à la fin de l’été pour la CSE

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 20 juillet 2018
Temps de lecture :
Le chantier du stationnement de l’ancien centre administratif de la Commission scolaire de l’Estuaire fourmille d’activités. Derrière, on aperçoit l’édifice Albert-Deschênes, où se trouve le nouveau centre depuis un an. Photos Le Manic

Le chantier du stationnement de l’ancien centre administratif de la Commission scolaire de l’Estuaire fourmille d’activités. Derrière, on aperçoit l’édifice Albert-Deschênes, où se trouve le nouveau centre depuis un an. Photos Le Manic

Baie-Comeau – Ce n’est pas un, mais bien deux stationnements pratiquement contigus que la Commission scolaire de l’Estuaire (CSE) retape cet été, à Baie-Comeau, au coût de 1,1 M$.

Des travaux majeurs sont entrepris depuis quelques semaines derrière l’ancien centre administratif de la CSE, situé à l’intersection du boulevard Jolliet et de la rue Jalbert.

Le stationnement, construit sur un sol argileux, est excavé sur une bonne hauteur afin d’assurer que les travaux ne soient pas à reprendre dans quelques années, précise Ginette Côté, présidente de la Commission scolaire de l’Estuaire. Les prochaines étapes permettront le remplissage, le nivelage et l’asphaltage.

Même si l’ancien centre administratif est vide depuis un an, le stationnement est toujours utilisé par les employés qui travaillent désormais dans l’édifice Albert-Deschênes, situé tout à côté. De plus, il permet aussi aux autobus scolaires qui transportent les élèves fréquentant l’école Saint-Cœur-de-Marie de s’y garer pour les laisser sortir ou monter à bord.

Une voie en U

D’ailleurs, le futur stationnement comprendra une voie de circulation en forme de U, réservée aux autobus.

« C’est pour assurer la sécurité des élèves et des autobus scolaires. Les autobus n’auront plus à reculer », explique Mme Côté, rappelant que c’était le cas jusqu’à tout récemment.

Au centre du U, des cases seront destinées au stationnement pour la quarantaine d’employés du centre administratif. Une guérite sera aménagée à l’entrée et l’ouverture de la barrière se fera à l’aide d’une puce.

Une fois le stationnement de l’ancien centre administratif complété, les équipes de l’entrepreneur Jean Fournier, responsable du contrat, se déplaceront un peu plus loin pour s’attaquer à celui du nouvel édifice administratif, qui loge dans le même immeuble que le Centre de formation professionnelle et générale Manicouagan. « On prévoit terminer pour la rentrée scolaire », souligne Mme Côté.

Édifice à démolir

Par ailleurs, inoccupé depuis juin 2017, l’ancien centre administratif est voué à disparaître du paysage. La CSE est en attente d’une réponse du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur à sa demande pour obtenir l’autorisation de démolir l’immeuble désaffecté.

Avec sa démolition, une page d’histoire se tournera. Construit en 1953, l’édifice a déjà fait office d’école primaire, l’école Saint-Cœur-de-Marie. La présidente de la CSE l’a même fréquentée de sa première à sa quatrième année avant l’ouverture de l’école du même nom sur le terrain voisin.

Rappelons que des travaux au montant de 5 M$ seraient nécessaires pour donner une deuxième vie au bâtiment. L’ampleur de ce montant a d’ailleurs découragé les quelques personnes qui s’étaient montrées intéressées à l’acquérir.

La rénovation de l’édifice Albert-Deschênes afin d’y accueillir le personnel administratif de la commission scolaire avait représenté des coûts de quelque 3,5 M$.

Partager cet article