Transport aérien : la Manicouagan profitera des nouvelles mesures

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 27 juillet 2018
Temps de lecture :
La MRC de Manicouagan entend bien profiter d’une partie des 100 M$ annoncés par Québec pour la modernisation des aéroports régionaux afin de mener des travaux de pavage du chemin d’accès à l’aéroport situé à Pointe-Lebel. Photo archives Le Manic

La MRC de Manicouagan entend bien profiter d’une partie des 100 M$ annoncés par Québec pour la modernisation des aéroports régionaux afin de mener des travaux de pavage du chemin d’accès à l’aéroport situé à Pointe-Lebel. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Trois mesures gouvernementales émanant du Sommet sur le transport aérien régional de février à Lévis viennent d’entrer en vigueur et la Manicouagan devrait en tirer son épingle du jeu.

« Pour nous, c’est une bonne nouvelle », affirme le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, dans la foulée de l’annonce faite à Gaspé, vendredi, par la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay.

L’une de ces mesures vise un programme de 100 M$ d’ici 2022 pour la modernisation des aéroports régionaux. La MRC, propriétaire de l’aéroport de Baie-Comeau à Pointe-Lebel, souhaite en profiter pour réaliser des travaux de pavage du chemin d’accès de 3,5 km à partir de la rue Granier. M. Furlong compare la chaussée à une véritable planche à laver tellement elle est détériorée.

Le préfet affirme que ces travaux sont admissibles à une subvention représentant 30 % de la facture évaluée à 1,5 M$. C’est bien, mais ça laisse quand même un gros montant à la charge de la MRC.

« On travaille aussi sur d’autres alternatives », indique M. Furlong, soulignant que la recherche d’autres bailleurs de fonds est en cours, notamment du côté du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Le programme englobe aussi les travaux de pistes, qui, eux, sont financés à 50 %. Or, l’unique piste de l’aéroport de Baie-Comeau fait actuellement l’objet de travaux de réfection majeurs. La facture de 5,3 M$ a été subventionnée à 100 % par le Programme d’amélioration des infrastructures aéroportuaires (PAIA) de Transports Canada.

Billets d’avion

Par ailleurs, Québec a confirmé l’élargissement de son programme de réduction pour les tarifs aériens, notamment pour l’ensemble de la Côte-Nord.

Ainsi, les gens qui utilisent l’avion pour leurs déplacements à l’intérieur du Québec auront accès à un remboursement de 30 % du coût du billet admissible jusqu’à concurrence de 500 $ par année. Les voyages d’affaires sont exclus.

« Il ne faut pas dénigrer le montant, car pour plusieurs, avoir 500 $ de plus dans leurs poches, c’est beaucoup », note M. Furlong. La MRC compte publier bientôt un avis dans Le Manic afin d’informer la population de l’existence de la nouvelle mesure.

Enfin, la troisième mesure annoncée par la ministre Tremblay concerne la mise en place d’un comité de travail de 19 personnes qui se pencheront sur la possibilité d’instaurer un prix plancher pour certaines dessertes régionales. Dans les faits, ce comité examinera l’ensemble des options pour faire diminuer le coût des billets d’avion.

Partager cet article