Le Kite Fest conclut sa 9e édition sur une note positive

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 31 juillet 2018
Temps de lecture :

Le kitesurf offre des spectacles absolument fantastiques pour l’œil. Photos courtoisie

Baie-Comeau – Contrairement à une chanson du folklore québécois, le vent n’a pas levé les jupons en fin de semaine dernière sur la plage de Pointe-aux-Outardes, mais il a fait déployer les voiles à l’occasion de la 9e édition du Kite Fest.

S’il y en a que les vents ont réjoui grandement, ce sont bien les amateurs de kitesurf qui ont convergé vers le Parc Nature pour vivre ce bel événement sous le signe du nautisme et des activités familiales. Ils sont venus de près et de loin, notamment de Gatineau, Matane, Saguenay, Québec et Sept-Îles, pour profiter de cet environnement idéal pour la pratique de leur dada. « Tout le monde était content. Tout le monde veut revenir l’année prochaine », a précisé Denis Cardinal, directeur du Parc Nature et l’un des organisateur du Kite Fest.

Plus de 1 000 personnes, environ 200 de moins qu’en 2017, ont convergé vers le Parc Nature pour admirer les prouesses des pros et s’initier à diverses activités nautiques ou simplement de plein air. Il y a eu aussi bien d’autres façons de s’amuser. « 1 000, 1 200 personnes, c’est correct. De toutes façons, on ne pourrait pas recevoir 5 000 personnes », a noté M. Cardinal.

L’initiation au kitesurf offerte par des entreprises de Saguenay et de Sept-Îles a affiché complet. De plus, une cinquantaine de personnes ont essayé le surf à pagaie (paddle board) tandis qu’une trentaine d’autres découvraient les joies du kayak. Enfin, la pratique du fatbike, offerte pour la première année dans le cadre du Kite Fest, a attiré une centaine de personnes. Faut-il rappeler que fatbike et plage vont bien très bien ensemble.

Comme l’a expliqué Véronique Poulin, une organisatrice, les activités parallèles au kitesurf permettent de divertir les gens et d’offrir un plus. Elles sont d’autant plus prisées lorsque les vents sont trop légers pour le kitesurf, comme ce fut le cas samedi.

Pour la famille

Le festival mise sur les activités nautiques, mais il y a beaucoup plus. Pour occuper petits et grands, l’événement familial offre un monde de possibilités. De vendredi à dimanche, il y en a eu pour tous les goûts. On peut penser à des séances de zumba et de yoga, ainsi qu’au populaire atelier de bulles, à l’activité À l’assaut des battures et au concours de châteaux de sable, entre autres choses.

Samedi, pendant que Dame Nature choyait grandement la Manicouagan avec du soleil et de la chaleur, la zone familiale de la plage de Pointe-aux-Outardes était bondée, a rappelé Mme Poulin.

Parmi les faits marquants de la fin de semaine, le comité organisateur retient aussi la présence de festivaliers à partir du jeudi jusqu’au lundi, une participation monstre au souper méchoui et au spectacle musical (une première) de samedi et un taux d’occupation très élevé des nichoirs d’oiseaux géants pour l’hébergement.

Fait à noter, le camping a aussi été très populaire. Les aires pour motorisés et le site de camping sauvage étaient pleins à craquer.
« Ce que je retiens le plus, ce sont les commentaires positifs qu’on a eus. C’est incroyable. C’est convivial et ce n’est pas compliqué, c’est ça que les gens nous ont dit », a conclu M. Cardinal.

Le 10e en route

Maintenant que le rideau vient de tomber sur l’édition 2018, le comité organisateur et l’équipe du Parc Nature s’accorderont quelques semaines de répit avant de se réunir à nouveau pour préparer le 10e anniversaire du Kite Fest.

Sans vouloir dénaturer l’événement et la mission de l’organisation, les bénévoles ont bien l’intention de marquer le coup par des activités spéciales.

Partager cet article