Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes – Le CALACS lance la campagne Ça me regarde

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes – Le CALACS lance la campagne Ça me regarde
Voici l'équipe du CALACS de Baie-Comeau. On reconnaît Laury Boulianne, Jennifer Beaudry Caroline Deschênes, Julie Fréchette, Mélanie Bacon, Guilaine Levesque et Mélanie Bourque. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de Baie-Comeau n’a pas l’intention de passer sous silence la 37e Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes. Bien au contraire.

Année après année, l’organisme souligne cette journée qui correspond toujours au troisième vendredi du mois de septembre. Le 21 septembre, il en profitera pour lancer la campagne Ça me regarde, sur laquelle il mise pour démontrer sa volonté de lutter contre les agressions à caractère sexuel et le régime de peur qui les entoure.

« On veut que les gens soient des témoins actifs, qu’ils ne se ferment pas les yeux et qu’ils en parlent à quelqu’un ou à la personne », explique Laury Boulianne, agente de sensibilisation, de prévention et de intervention au CALACS de Baie-Comeau.

Ça me regarde s’inscrit dans la foulée du message du Regroupement québécois des CALACS en 2018, soit Contre la violence sexuelle, #ToiAussi tu as un rôle à jouer. L’organisme provincial croit que le changement des mentalités permettra d’enrayer la problématique sociale et que ce changement passe par la mobilisation.

Solidarité et survivantes
À l’occasion de la Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes, le CALACS et ses militantes organisent un événement de sensibilisation pour démontrer leur solidarité à l’égard de celles que l’organisme décrit comme des survivantes. Ils en profiteront pour rappeler l’importance de s’engager dans la lutte et faire réaliser le pouvoir du rôle que chacun peut jouer en ce sens.

Le rendez-vous est fixé ce vendredi 21 septembre sur le coup de 17 h à L’Ouvre-Boîte culturel à Baie-Comeau. L’entrée est gratuite. Au programme de la soirée, on retrouve la présentation d’une capsule vidéo et d’un théâtre d’ombres.

Mme Boulianne souligne que trois scènes démontreront des situations différentes d’agressions à caractère sexuelle. Après chacune, le public sera invité à réagir.

Le lendemain, le même rendez-vous aura lieu au restaurant Danube bleu à Forestville à compter de 13 h 30.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des