Un beau succès pour le souper gastronomique de Tourisme Côte-Nord

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 24 octobre 2018
Temps de lecture :
Pas moins de 120 personnes ont participé à la deuxième édition du grand souper gastronomique de Tourisme Côte-Nord vendredi. Un cocktail a précédé l’entrée en salle. Photo Le Manic

Pas moins de 120 personnes ont participé à la deuxième édition du grand souper gastronomique de Tourisme Côte-Nord vendredi. Un cocktail a précédé l’entrée en salle. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Tourisme Côte-Nord a fait découvrir les saveurs du terroir et de la mer de la région, vendredi, lors de la deuxième édition de son grand souper gastronomique, cuisiné par nul autre que le chef Philippe Mollé.

Cent vingt personnes se sont réunies à l’hôtel Le Manoir pour l’événement. En une semaine, assure le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, toutes les places disponibles avaient trouvé preneurs.

« Les meilleurs ambassadeurs d’une région, ce sont ses citoyens et on veut faire découvrir aux gens de la Côte-Nord les richesses culinaires du territoire », a souligné M. Leblanc pour expliquer la raison d’être du souper. « En même temps, c’est aussi pour faciliter le maillage entre les chefs, les restaurateurs et les producteurs. C’est pour ça qu’on le fait. Pour nous, ça nous fait aussi une belle visibilité comme organisation, une belle implication corporative dans le milieu », ajoute-t-il.

Mais il y a plus. Tourisme Côte-Nord cherche à faire découvrir des opportunités. Comme le soulignera M. Leblanc, il faut que les acteurs de l’industrie réalisent que ça peut être rentable, sur la Côte-Nord, de miser sur une cuisine du terroir et de la mer. Un événement comme le souper gastronomique peut, croit-il, « contribuer à donner de la fierté et de la confiance au milieu pour explorer ce créneau-là ».

Le tourisme gourmand

Le développement du tourisme gourmand fait partie des objectifs de Tourisme Côte-Nord. Parmi les grandes expériences touristiques que les touristes recherchent, le tourisme gourmand connaît la plus forte croissance et la Côte-Nord souhaite tirer son épingle du jeu. « Il n’y a pas de raison que nous, on n’y soit pas dedans et qu’on n’aille pas chercher notre part de marché », indique M. Leblanc.

La première édition du grand souper gastronomique en 2017 a, pour ainsi dire, débouché sur la participation de la région au volet gastronomique de l’événement Montréal en lumière l’hiver dernier. Cela a donné à la Côte-Nord une magnifique vitrine et des retombées médiatiques majeures.

« Plusieurs intervenants nous disent que ce qu’on fait au niveau du tourisme gourmand a contribué à la bonne fréquentation de cet été », ajoute le directeur général, qui tient à préciser que la gastronomie peut aussi prendre la forme d’une cantine qui cuisine un excellent club sandwich au homard ou au crabe.

Les producteurs

Six producteurs de la région étaient présents au souper. De la MRC Manicouagan, il y avait la Ferme Manicouagan et la microbrasserie St-Pancrace. Les autres provenaient de l’est de la Côte-Nord, dont la Ferme maricole Purmer de Sept-Îles.

Sa copropriétaire, Sandra Blais, en était à sa première édition du grand souper gastronomique. Elle s’y est rendue, explique-t-elle, parce qu’elle aime le réseautage et que le développement touristique et économique de la Côte-Nord nécessite que les acteurs se serrent les coudes. « Il faut travailler ensemble », insiste-t-elle.

La Ferme maricole Purmer fait dans l’élevage d’algues et de moules et dans le grossissement de pétoncles.

Partager cet article