Drakkar : Joly et Blanchette quittent le navire

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Drakkar : Joly et Blanchette quittent le navire
L'attaquant D'Artagnan Joly ne cadrait plus dans les valeurs du Drakkar, qui l'a retourné chez lui en attendant une transaction. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – À quelques jours de la prochaine période de transactions, le Drakkar a vu deux membres de son équipage, D’Artagnan Joly et Justin Blanchette, quitter le navire avant même d’avoir été échangés.

Après des discussions avec les dirigeants, les deux vétérans du club ont ramassé leur équipement et effets personnels en attendant de voir s’ils se retrouveront éventuellement sous d’autres cieux.

Dans le cas de Joly, le directeur général Steve Ahern a reconnu que son attaquant de 19 ans ne répondait plus à l’appel. « Nous avons des valeurs au sein de l’équipe et, malheureusement, D’Artagnan ne cadrait pas dans nos valeurs », a avoué le dirigeant sans détour.

Conscient du talent et du potentiel du grand joueur de centre, le DG est revenu sur la question d’éthique au travail. « On peut comprendre que des fois, cela peut être difficile, mais quand un joueur travaille et qu’il joue avec intensité, il va finir par s’en sortir et l’on ne voyait pas cela de sa part. »

Septième meilleur pointeur de son équipe avec un bilan de 11-15-26 en 31 parties, l’espoir des Flames de Calgary va prendre la direction de chez lui plus tôt que prévu en attendant la suite des choses. Il est officiellement sur le marché.

Blanchette

Le gardien de but Justin Blanchette a ajouté son nom à la liste des départs plus hâtifs et ce, à la surprise de Steve Ahern. « Justin a demandé une transaction, une décision surprenante quand on pense que l’équipe occupe le deuxième rang au classement général », a avoué le dirigeant.

Impliqué dans 13 rencontres depuis le début de la campagne, le cerbère de 18 ans a compilé un dossier de huit victoires et cinq défaites avec une moyenne de buts alloués de 3,11 par partie et un taux d’efficacité de 0,888.

« Considérant le contexte, je lui ai dit que j’étais très déçu de sa décision. Je lui ai dit de retourner à la maison et qu’on allait se reparler d’ici le 26 décembre. En attendant, si je suis capable de l’échanger, je vais le faire », a ajouté Ahern, qui va également modifier sa liste de magasinage.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des