Le compte de taxes en hausse de 4,5 % à Chute-aux-Outardes

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 03 janvier 2019
Temps de lecture :

On aperçoit le maire de Chute-aux-Outardes, Yoland Émond. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Les contribuables de Chute-aux-Outardes verront leur compte de taxes augmenter en moyenne de 102 $ (+4,5 %) en 2019. Pour le propriétaire de la maison évaluée à 116 700 $, la facture atteindra 2 353 $.

Selon un communiqué émis par la municipalité, l’exercice budgétaire a été particulièrement ardu cette fois-ci en raison d’une baisse de 134 743 $ (-35 %) provenant du programme de péréquation. Cela représente 6 % des revenus de fonctionnement.

Pendant ce temps-là, certaines dépenses augmentent en 2019, comme les quotes-parts pour la gestion des matières résiduelles, en hausse de 5,8 %.

Les efforts de rationalisation des dépenses de fonctionnement, dont la hausse est limitée à 0,5 %, la bonne santé financière et quelques mesures temporaires ont permis de limiter les impacts sur le compte de taxes, indique la municipalité par voie de communiqué.

Parmi les mesures temporaires mises de l’avant, on peut penser aux opérations de soufflage de la neige qui se fera sur les terrains, ce qui permettrait une économie de 12 000 $ en transport au dépôt de neiges usées. La bibliothèque municipale réduira ses heures d’ouverture à une journée par semaine, tandis que le bureau municipal sera dorénavant ouvert que quatre jours par semaine et que le budget alloué aux dons et subventions pour les organismes diminuera également.

Un montant de 99 254 $ provenant du surplus cumulé a d’ailleurs été affecté aux revenus, qui s’établissent ainsi à 2 245 155 $.

Secteur commercial

Si le compte de taxes moyen du secteur résidentiel bondit de 4,5 %, celui du secteur commercial diminue en moyenne de 4,2 %, ou 179 $. Cette baisse est attribuable à la chute des valeurs commerciales inscrites au rôle. En effet, le nombre de commerces est passé de 36 à 31 et certaines ont subi des baisses de valeur importantes à la suite de sinistres.

Fait à noter, le programme triennal d’immobilisation 2019-2021 prévoit des investissements de 11 M$, dont 9,7 M$ pour la mise aux normes de l’usine d’eau potable. Le remplacement d’une conduite principale au coût de 2,1 M$ est aussi sur la table à dessin.

Partager cet article