Les captures d’orignaux à la baisse sur la Côte-Nord

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Les captures d’orignaux à la baisse  sur la Côte-Nord
Les chasseurs ont été moins nombreux à capturer un orignal en 2018. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Si certains chasseurs ont visé dans le mille dès les premiers jours de chasse à l’orignal en 2018, le bilan révèle cependant une baisse des captures sur la Côte-Nord. Même que la région fait partie des trois régions du Québec, avec l’Abitibi-Témiscamingue et la Capitale-Nationale, où les reculs sont les plus marqués.

Selon les données du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, pas moins de 833 orignaux, soit 762 mâles et 71 faons, ont été capturés dans la zone 18, qui comprend notamment le territoire de la MRC de Manicouagan. Il s’agit d’une baisse de 7 % par rapport à 2016, soit la dernière année où les captures de femelles étaient interdites. Cette diminution est la première depuis 2012.

La chasse à l’arme à feu a permis d’enregistrer la majeure partie des captures de 2018, comme c’est toujours le cas. La période de chasse à l’arc et à l’arbalète n’a donné lieu qu’à 15 captures d’orignaux, toujours dans la zone 18.

Étant donné que 7 583 chasseurs ont acheté leur permis de chasse à l’orignal, le ministère conclut à un succès de chasse de 11 % cette année, soit 1 point de moins qu’en 2016.

Zone 19

Dans la zone 19, qui couvre notamment l’est de la Côte-Nord et le secteur de Manic-5 et dans laquelle les mâles, les femelles et les faons pouvaient être récoltés, la diminution des captures est pire encore. Elle se situe à 17 %. En date du 7 décembre, 614 bêtes avaient été abattues contre 772 à la même date en 2017.

Parmi les autres faits marquants, 5 526 permis de chasse ont été vendus, soit le plus faible nombre depuis 2011. Le succès de chasse est également passé de 14 % à 11 % en l’espace d’un an.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des