Des personnes seules ont trouvé du réconfort à Noël

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Des personnes seules ont trouvé du réconfort à Noël
Le travailleur de milieu Denis Tremblay estime que son message a été entendu et que davantage de personnes ont été sensibisées à l’importance d’entourer les personnes seules à Noël. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Le travailleur de milieu Denis Tremblay se frotte les mains d’aise. Son appel a été entendu. Selon lui, davantage de gens ont ouvert leur cœur pour apporter du réconfort aux personnes seules à Noël dans la Manicouagan.

On se souviendra que dans l’édition du Manic du 12 décembre, celui qui côtoie au quotidien des personnes seules, parfois avec des problématiques de santé mentale, avait insisté sur l’importance d’entourer les gens seuls, particulièrement dans le temps des Fêtes puisque la solitude est alors plus difficile à supporter.

« J’ai été impressionné de voir comment ç’a sensibilisé le monde à la solitude », a souligné M. Tremblay.

Plusieurs personnes l’ont interpellé à la suite de la publication du texte. Certaines le connaissaient déjà, d’autres l’ont tout simplement reconnu.

Il a reçu plusieurs témoignages positifs. Un homme lui a raconté qu’après avoir lu son message, il a invité quelqu’un, qu’il savait seul pourtant depuis longtemps, à partager un repas chez lui.

Un citoyen a aussi appelé au CLSC pour avoir le numéro de téléphone du travailleur de milieu. Ce veuf qui vivait de la solitude avait besoin de parler. « Ça m’a donné de l’ouvrage et c’est ça que je voulais », a avoué, heureux, M. Tremblay, qui tient à remercier les gens pour leur écoute à son message.

Joyeux Noël

Le jour de Noël, le travailleur de milieu est lui-même allé à la rencontre de certaines personnes pour leur apporter de petits moments de bonheur. En matinée, il s’est rendu à l’Hôpital Le Royer afin de visiter quelques patients hospitalisés aux 3e et 4e étages. Il savait qu’il était peu probable qu’ils reçoivent des visiteurs ce jour-là.

Le midi, raconte-t-il, il a frappé aux portes de logements sociaux avec dans les mains un chaudron de cipâte (il en avait préparé deux dans les faits) et une salade dessus. Il en offrait aux gens.

« J’ai fait toutes les portes. Quand les gens ouvraient, je leur souhaitais joyeux Noël et bonne année et leur disais d’apporter une assiette pour se prendre du cipâte », explique l’homme au sourire facile. Certaines personnes ont décliné son offre en le remerciant puisqu’elles avaient elles-mêmes cuisiné un cipâte.

Dans l’après-midi de Noël, il a fait un petit détour par le centre d’hébergement et de soins de longue durée N.-A.-Labrie pour visiter quelques résidents. Après, il est retourné à ses occupations personnelles en cette journée du 25 décembre.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des