Le Drakkar rafle un duel inégal

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Le Drakkar rafle un duel inégal
Le gardien Antoine Coulombe ne pouvait que constater les dégâts après le but de Shawn Element, le deuxième du Drakkar dans cette victoire de 5-0. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Et de neuf! La Drakkar n’a eu aucune difficulté à poursuivre sa série de victoires, enregistrant un gain de 5-0 aux dépens des Cataractes de Shawinigan, qui ont nettement plus cherché à se défendre qu’à attaquer dans ce duel, autant inégal sur papier que sur la glace.

Le cerbère des visiteurs, Antoine Coulombe, a tout à fait mérité sa douche d’après-match, lui qui a affronté une mitraille de 46 lancers. De l’autre côté, son ex-coéquipier Lucas Fitzpatrick a pratiquement gelé des pieds, n’affrontant que 16 tirs au but, dont seulement cinq dans les deux premières périodes. Il a probablement signé l’un des blanchissages le plus faciles depuis ses débuts au hockey. Incidemment, il s’agit de premier jeu blanc d’un gardien du Drakkar cette saison.

« C’est le genre de performance qu’on veut voir de notre équipe. On a contrôlé le jeu du début à la fin », a commenté Martin Bernard. « Notre jeu d’ensemble a été adéquat, mais la chose qui a moins bien fonctionné, c’est notre avantage numérique (0 en 6). On a eu des chances, mais on a manqué d’exécution. »

Évidemment, l’absence de Jordan Martel en raison d’une commotion cérébrale a forcé l’entraîneur-chef du Drakkar à repenser ses combinaisons, amenant notamment Samuel L’Italien et Pascal Corbeil dans des rôles qu’ils ne jouaient pas auparavant. « On a changé la formule et les gars se cherchaient un peu », a-t-il constaté.

De l’intensité durant 60 minutes

On se souviendra que Bernard était insatisfait du niveau d’intensité déployé par ses troupiers après la rencontre de mardi. Il a veillé à ce que la chose ne se reproduise pas. « On a travaillé fort cette semaine pour faire comprendre aux gars l’importance de ce genre de match de 60 minutes comme un métronome », a-t-il lancé.

L’entraîneur-chef avait bien sûr de bons mots pour son gardien, auteur de son premier blanc dans la LHJMQ. «Depuis son arrivée avec nous, Fitz fait de l’excellent travail. C’est le fun d’avoir un gardien substitut qui est à son affaire, qui travaille fort dans les entraînements et qui est toujours positif. C’est un gars d’équipe incroyable et c’est pleinement mérité ce qui lui arrive.»

Troisième but crève-cœur

« Le troisième but nous a fait mal. Après, on a senti que le niveau d’intensité a baissé sur le banc », a déclaré le pilote des Cataractes, Daniel Renaud. Sur la séquence, le jeune défenseur Leon Denny a remis gratuitement la rondelle à Ivan Chekhovich, qui l’a rapidement refilé à Nathan Légaré, qui n’a pas raté une pareille occasion.

« C’était l’équipe la plus expérimentée du circuit contre l’équipe la plus jeune, mais il y a des affaires que t’as le droit de faire et d’autres que t’as pas le droit, que tu aies 16 ou 20 ans », a-t-il fait valoir.

Même s’il a louangé la sortie de son gardien de 16 ans, à qui il n’a « absolument rien à reprocher », Renaud a confirmé qu’il confierait la cage samedi à l’ex-Drakkar Justin Blanchette. « Justin mérite tout à fait ce départ et je m’attends à le voir sortir avec le couteau entre les dents », a-t-il conclu.

Bouchard ouvre le bal

Le Drakkar a ouvert la marque au premier vingt par l’entremise de Xavier Bouchard, son deuxième de la saison. Son tir frappé a dévié sur un joueur des Cats avant de tromper la vigilance de Coulombe. Quelques minutes plus tôt, Gabriel Fortier croyait bien avoir marqué, mais le but a été refusé car il y avait hors-jeu sur la séquence.

Après une priorité de 13-2 en faveur de Baie-Comeau pour les lancers au but en première, l’écart fut carrément démesuré en deuxième. 22-3! Mais encore une fois, le Drakkar n’a inscrit qu’un seul but, le 12e de Shawn Element, après une bévue de Coulombe, qui a donné le disque à Sacha Roy. Ce dernier a pris un lancer, stoppé par le gardien, mais il ne pouvait rien sur le retour.

En troisième, les francs-tireurs Légaré, Chekhovich et Yaroslav Alexeyev ont participé à la fête en touchant la cible à leur tour. Fitzpatrick a été un peu plus occupé, se distinguant notamment aux dépens de Jan Drozg durant un double désavantage numérique des siens.

NOTES : Le Baie-Comois Félix Tremblay en était à une première sortie junior majeur dans sa ville natale. Il était même de l’alignement de départ…Un total de 1 688 spectateurs, dont plusieurs partisans des Cats, étaient de la rencontre…Le brunch du 50e de la LHJMQ le 3 février à l’hôtel Le Manoir, où seront plusieurs anciens joueurs du circuit et le commissaire Gilles Courteau, sera animé par Dave Morissette, a dévoilé l’organisation du Drakkar…Les deux formations se retrouvent samedi à 16 h, de nouveau au Centre Henry-Leonard.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des