Le Drakkar dispose encore des Cataractes

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Le Drakkar dispose encore des Cataractes
Nathan Légaré a donné du fil à retordre à son ex-coéquipier Justin Blanchette, touchant la cible à deux reprises. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar n’a pas été plus accueillant que la veille à l’endroit de ses visiteurs, les Cataractes de Shawinigan. Vaincus 5-0 la veille, les Cats ont cette fois subi un revers de 5-1 devant les hommes de Martin Bernard, qui portent ainsi à 10 leur séquence de victoires consécutives, à un gain du record d’équipe.

Pour son retour au centre Henry-Leonard depuis l’échange qui l’a fait déménager au Mauricie, Justin Blanchette n’a pas eu un après-midi de tout repos, lui qui a été victime de 5 buts sur 39 lancers devant ses anciens partisans. Quant à Alex D’Orio, il a été aussi tranquille que Lucas Fitzpatrick la veille avec un total de 15 tirs, dont un seul en troisième période.

« On a encore été en contrôle, autant de nos émotions que de notre manière de jouer », a fait valoir l’entraîneur-chef des locaux. « En première, on a donné trois lancers et en troisième, seulement un. On a fait de bonnes choses », a-t-il poursuivi en signalant qu’un des objectifs de la rencontre était de remporter le duel des unités spéciales. La mission a été remplie car le Drakkar a marqué une fois en deux tentatives. Shawinigan a été blanchi à ses quatre occasions.

« C’était compliqué plus le match avançait parce qu’on n’avait pas d’avantage numérique. Il y avait beaucoup de pression sur notre désavantage de ne pas en donner mais quand on en a eu finalement un (en milieu de troisième), on est allé chercher un gros but », a-t-il ajouté.

La cohésion s’installe

Bernard était aussi d’avis que la cohésion commence à prendre place dans son club. Chacun des éléments connaît mieux le travail qu’il a à remplir. « On a eu deux semaines à la maison et on en a une autre jusqu’à mercredi et ça, c’est du temps d’entraînement, du temps de rencontres avec les gars. On avait plusieurs choses à travailler et à parler.»

«Avec les acquisitions, il y en a qui sont dans des rôles différents. On avait beaucoup de choses à clarifier et on a pu avancer là-dedans. Maintenant, on a des balises, des repères pour continuer à faire progresser notre équipe vers les éliminatoires », a enchaîné le pilote.

Shawinigan a inscrit son premier but du weekend à 6 :48 du premier engagement, à son premier lancer, par l’entremise de Jérémy Manseau. Sur la séquence, Yan Aucoin n’avait pu maîtriser la rondelle bondissante à la ligne bleue des visiteurs.

Les locaux ont toutefois répliqué avec deux buts rapides. Ethan Crossman a d’abord cassé la glace sur un tir que Blanchette n’a pu contrôler. À sa décharge, le cerbère des Cats avait Yaroslav Alexeyev étendu sur lui quelques secondes plus tôt. À peine 22 secondes plus tard, Nathan Légaré a profité d’une mêlée devant le but adverse pour lancer le Drakkar en avant.

Ce même Légaré a porté le pointage 3-1 en milieu de deuxième, alors que les siens évoluaient à six joueurs en raison d’une pénalité à retardement. Le gros attaquant a toutefois passé le reste de la période au vestiaire puisqu’il a été chassé pour 10 minutes après une altercation avec Jan Drozg.

En troisième, au tour de Crossman de compléter son doublé en déviant habilement le tir de la pointe de Pascal Corbeil. Xavier Bouchard a complété la marque d’un tir parfait à l’intérieur du poteau à la droite de Blanchette, en attaque à cinq.

Dans ce dernier engagement, Brendan St-Louis a jeté les gants devant Mikael Robidoux, un peu trop insistant autour de la cage défendue par Alex D’Orio, qui a signé un cinquième gain en autant de sorties depuis qu’il évolue avec Baie-Comeau.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des