Services offerts à Franquelin, Godbout et Baie-Trinité – Baie-Comeau s’entend avec l’Est en protection incendie

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Services offerts à Franquelin, Godbout et Baie-Trinité – Baie-Comeau s’entend avec l’Est en protection incendie
Trois protocoles d'entente ont été paraphés entre la Ville de Baie-Comeau et les municipalités de Franquelin, Godbout et Baie-Trinité pour la protection et la prévention des incendies. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Baie-Comeau s’entend avec les municipalités de Franquelin, Godbout et Baie-Trinité pour une offre de services d’entraide en protection et prévention incendie.

Les trois protocoles d’entente sont valides jusqu’au 31 décembre 2021, rétroactivement au 1er janvier dernier. Ils sont différents l’un de l’autre au niveau de la nature des services, donc le montant d’argent lié à chacun diffère aussi.

« À Franquelin, on va donner le service complet. On a quand même une distance assez rapprochée. Dans le cadre d’un incendie, on se déploie et on va combattre l’incendie, mais évidemment à Baie-Trinité, on ne peut pas s’attendre au même service. On y va en soutien », précise le maire Yves Montigny.

La Ville peut aller de l’avant maintenant que les trois petites municipalités se sont entendues sur l’achat en commun d’un camion-citerne. « Sans camion-citerne, ils ne réussissaient pas à s’entendre ensemble. S’ils ne s’entendaient pas ensemble, ils n’auraient pas réussi à s’entendre avec Baie-Comeau », poursuit l’élu.

En effet, tout récemment, les maires de Franquelin, Godbout et Baie-Trinité ont convenu d’investir dans l’achat d’un camion-citerne pour le combat des incendies sur leur territoire. C’était un besoin

Basé à Baie-Trinité

Ce camion sera basé à lacaserne de Baie-Trinité puisque la localité possède une brigade de pompiers. Godbout n’a plus de pompiers à temps partiel depuis quelques mois déjà, tandis que Franquelin n’en a plus depuis quelques années.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des