Toute bonne chose a une fin!

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Toute bonne chose a une fin!
Menés en attaque par le vétéran Joseph Veleno, les Voltigeurs de Drummondville ont stoppé la série victorieuse du Drakkar, vendredi soir, quand ils ont signé un gain de 6-3. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Tout bonne chose a une fin pour le Drakkar, qui a vu sa série victorieuse s’arrêter à 13 parties, vendredi soir, quand il a été doublé 6-3 par les Voltigeurs de Drummondville devant 2 500 spectateurs réunis au centre Henry-Leonard.

Impliqués devant la meilleure foule de la saison, les joueurs locaux ont n’ont pas mis de temps à ouvrir le pointage quand Nathan Légaré a profité d’un jeu de puissance pour enfiler son 36e but de la campagne après seulement 64 secondes d’écoulées.

Victorieux dans un troisième match consécutif face aux Nord-Côtiers cette saison, les visiteurs du Centre-du-Québec ont créé l’égalité à un partout avant la fin de l’engagement initial grâce au vétéran Maxime Comtois.

Jordan Martel a toutefois redonné les devants aux siens, au deuxième tiers, avec un superbe tir sur réception lors d’un autre jeu de puissance avant de voir l’ennemi sonner la charge pour de bon.

Joseph Veleno

Première étoile de la rencontre avec deux buts et une passe, Joseph Veleno a orchestré une remontée de trois buts sans riposte de son club, dont les deux derniers inscrits en seulement 50 secondes d’intervalle en fin de deuxième période.

Cédric Desuisseaux a triplé l’avance des siens en milieu de troisième, mais le captaine du Drakkar Gabriel Fortier a vite répliqué pour réduire l’écart à 5-3.

Bénéficiant ensuite d’un avantage numérique de deux hommes pendant près de deux minutes, les vikings du navire ont été incapables de capitaliser et relancer le débat à leur tour.

« Ce soir, la partie s’est jouée sur les petits détails. Les joueurs ont été timides et plutôt hésitants dans leurs actions, particulièrement en défensive et la première période a été plus difficile », a reconnu le pilote Martin Bernard.

L’entraîneur-chef a parlé de revirements, de mauvais replis pour expliquer cette première défaite de son équipe depuis le 28 décembre. « Il y a matière à travailler, car tu ne peux te permettre de moins bien exécuter les détails quand tu affrontes une équipe de tête comme Drummondville. Les joueurs vont s’ajuster », a assuré le patron derrière le banc.

En vitesse

Dawson Mercer et Gregor MacLeod ont complété le pointage face au gardien de but Alex D’Orio, qui n’a rien à se reprocher dans le revers du Drakkar limité à seulement 20 lancers en direction du cerbère Olivier Rodrigue…Les joueurs locaux tenteront de rebondir au plus vite, samedi après-midi, lors de la visite des Saguenéens de Chicoutimi.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des