Lucas Fitzpatrick entre dans le livre des records

Par Sandro Célant 12:00 AM - 13 février 2019
Temps de lecture :
Grâce à sa séquence fructueuse de 208 minutes et 31 secondes sans avoir accordé de but, le gardien Lucas Fitzpatrick vient de se hisser au troisième rang dans le livre des records de la LHJMQ. Photo Denis Thibault

Grâce à sa séquence fructueuse de 208 minutes et 31 secondes sans avoir accordé de but, le gardien Lucas Fitzpatrick vient de se hisser au troisième rang dans le livre des records de la LHJMQ. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Grâce à ses récents exploits devant le filet du Drakkar, le gardien de but Lucas Fitzpatrick vient de se tailler une place de choix dans le livre des records de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Détenteur d’un bilan parfait de 4-0 avec une moyenne de 0,74 but par match et un taux d’efficacité de 0,967 depuis qu’il enfile l’uniforme baie-comois, le cerbère de 18 ans a livré la marchandise à chaque fois que l’entraîneur-chef Martin Bernard a fait appel à ses services.

Quand il a accordé un but à l’attaquant Benjamin Corbeil de l’Armada de Blainville-Boisbriand, en fin de deuxième période, dans le match de samedi dernier, le numéro 33 a vu sa séquence de minutes sans accorder de but prendre fin à 208 minutes et 31 secondes.

Auteur de deux blanchissages avec le navire, l’homme masqué originaire des Maritimes s’est, du même coup, hissé au troisième rang à ce chapitre parmi tous les gardiens de but dans l’histoire du circuit québécois.

Desrosiers en tête

Le gardien Philippe Desrosiers de l’Océanic de Rimouski vient en tête de liste avec une séquence de 243 minutes et 35 secondes sans but, un exploit réalisé au cours de la saison 2013-2014.

Meneur de la ligue en 2018-2019, Fitzpatrick, qui a fracassé l’ancien record du Drakkar détenu par Michaël Dupont (154 minutes et 6 secondes) devance un certain Tristan Côté-Cazenave (149 minutes et 23 secondes) des Tigres de Victoriaville, qui sera justement en ville mercredi soir.

Fait à signaler, un autre gardien de but bien connu à Baie-Comeau a déjà dominé la LHJMQ à ce chapitre au cours de la saison 1970-1971.

Défendant à l’époque la cage des Castors de Sherbooke, le défunt Yvon Pouliot, également reconnu pour ses talents pugilistiques, avait blanchi l’adversaire pendant une séquence de 116 minutes et 49 secondes. Son record avait tenu trois saisons.

Partager cet article