Tocadéo – Quatre complices en quatre univers musicaux

Photo de Louise Savard
Par Louise Savard
Tocadéo – Quatre complices en quatre univers musicaux
Le quatuor Tocadéo s’emparera de la scène du Centre des arts de Baie-Comeau le 14 février. Photo Mari Photographe

Sept-Îles – On ne peut nier que le quatuor Tocadéo a fait du chemin et a gagné en popularité depuis sa création en 2008. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sept albums en une décennie, plus de 450 représentations, un public résolument assidu qui vient de partout, et parfois à répétition assister aux spectacles de ces voix masculines aux éloquentes harmonies vocales.

Certains sont d’irréductibles fans, comme nous l’a assuré avec fierté le chanteur Dany Laliberté, qui sera en spectacle avec ses compères ce jeudi soir, journée de la Saint-Valentin, au Centre des arts de Baie-Comeau.

« À chaque fois ces gens-là sont présents, ils sont souvent dans les premières rangées, ils viennent au restaurant avant, nous disent qu’ils vont être là et c’est rendu qu’ils sont tellement présents souvent qu’on les remarque quand ils ne sont pas dans la salle », a-t-il fait remarquer.

Quatre univers musicaux

Le quatuor n’en est pas à sa première visite en Côte-Nord. Cette fois, Quatre, un spectacle ayant reçu une nomination à l’ADISQ en 2017, propose une incursion dans l’univers musical de chacun des quatre chanteurs, puisé dans quatre décennies.

« On a essayé de diversifier, de montrer nos quatre personnalités au travers de ce spectacle » poursuit Dany Laliberté. Ce qui donne un répertoire se promenant de la comédie musicale au country, du folk au rythm’n blues, sans négliger la grande chanson française.

Un vaste panorama où même l’humour trouve sa place. « On ne se prend vraiment pas au sérieux. On s’amuse, on apprend à rire de nous-mêmes, on touche à tous les styles musicaux et c’est ça je pense qui fait partie de notre succès » a confié l’artiste.

Le quatuor s’amène avec, dans ses bagages, une quantité relativement imposante de décors et d’éclairage, un incontournable pour Tocadéo.

« On essaie de se renouveler environ tous les 24 mois pour pouvoir retourner dans les salles avec une nouvelle perspective, une nouvelle mise en scène, un nouveau décor, et on dirait que les gens l’attendent à chaque fois », conclut Dany Laliberté, qui complète ce quatuor avec René Lajoie, Benoît Miron et Patrick Olafson.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des