Des jeunes se dédient à l’environnement

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 16 février 2019
Temps de lecture :
L'école secondaire Serge-Bouchard a mis en place, au cours des derniers mois, des stations de distribution et remplissage de bouteilles d’eau dans le but d'éliminer la surconsommation d’eau embouteillée. Photo courtoisie

L’école secondaire Serge-Bouchard a mis en place, au cours des derniers mois, des stations de distribution et remplissage de bouteilles d’eau dans le but d’éliminer la surconsommation d’eau embouteillée. Photo courtoisie

Sept-Îles – Deux écoles de la Côte-Nord ont obtenu des bourses pour continuer leurs projets de protection de l’environnement.

La Fondation Monique Fitz Back, qui sensibilise les jeunes au développement durable, finance cette année près de 50 projets scolaires en environnement. Parmi ceux-ci, l’école primaire Jacques-Cartier de Sept-Îles et l’école secondaire Serge-Bouchard de Baie-Comeau ont reçu un peu plus de 1 500 $ pour mener à bien leurs initiatives environnementales.

À l’école Jacques-Cartier, les élèves font pousser des semis chaque printemps, qui sont ensuite vendus dans la communauté septilienne. Le jardin communautaire Pousse-Pousse, tout juste à côté de l’école primaire, est mis à contribution pour l’initiative.

Au printemps 2019, les responsables du projet iront un peu plus loin en lançant le défi aux diverses classes de découvrir de nouveaux comestibles.

Il est aussi prévu que les élèves embellissent les cours et les parterres de l’école en y semant des arbres fruitiers et des fines herbes vivaces. Des bacs seront installés autour des bancs et des couvre-sols comestibles seront semés entre les bancs et les bacs.

À l’école secondaire Serge-Bouchard, les élèves ont quant à eux choisi d’agir sur le plastique. Ils envisagent de réduire, voire même d’éliminer la consommation de bouteilles d’eau dans les machines distributrices de l’école. Pour ce faire, les étudiants ont installé des stations de remplissage avec distributeurs d’eau.

Pour sensibiliser

La Fondation Monique Fitz Back remettra un peu plus de 30 000 $ pour différents projets du même genre. Benoît Mercille, directeur général de l’organisme, croit qu’il est important de soutenir l’engagement social et environnemental de la jeunesse québécoise.

« Il s’agit d’un puissant moteur de persévérance et de réussite scolaires et un moyen d’ancrer des valeurs d’écocitoyenneté chez les jeunes participants.

En collaboration avec le personnel du réseau de l’éducation, nous sommes fiers de permettre la réalisation de telles initiatives », a-t-il fait valoir.

Partager cet article