Le Drakkar l’échappe à Chicoutimi

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar l’échappe à Chicoutimi
Malgré les deux buts du capitaine Gabriel Fortier, le Drakkar en a échappé une belle, jeudi soir, quand il s'est incliné 4-3 devant les Saguenéens. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar a entrepris son voyage sur une note perdante, jeudi soir, quand il s’est incliné par le pointage de 4-3 devant les Saguenéens de Chicoutimi.

Impliqués dans la première partie d’une série de trois sur la route, les membres de l’équipage en ont échappé une belle face à leurs éternels rivaux de la division Est, qui n’ont jamais lâché prise.

Même si vikings du navire ont pris l’avance à trois reprises durant la rencontre, les hommes de Yanick Jean sont revenus de l’arrière à chaque fois pour finalement renverser la vapeur et se sauver avec les deux points au classement.

C’est un but du défenseur Jérémy Diotte, alors qu’il ne restait que 25 secondes à faire à la troisième période, qui a fait la différence et a permis aux Bleus de signer cette victoire devant 2 543 amateurs présents dans les gradins du centre Georges-Vézina.

Premier but

Le Drakkar a été le premier à ouvrir la marque en première période grâce au quatrième but de la saison du défenseur Pascal Corbeil, qui a battu le gardien Alexis Shank d’un tir précis dans la partie supérieure.

La réplique des locaux n’a toutefois pas tardé quand le vétéran défenseur Jérémy Groleau a porté la marque à un partout, 26 secondes plus tard.

Les visiteurs sont revenus à la charge en avantage numérique pour reprendre les devants grâce au premier filet de la soirée du capitaine Gabriel Fortier, mais les Sags ont de nouveau sonné la riposte (William Dufour) avant la fin de l’engagement initial.

Gabriel Fortier a profité de la générosité du gardien des Bleus pour redonner l’avance aux siens avant de voir la recrue Théo Rochette capitaliser sur un jeu de puissance, en fin de période, pour relancer le débat.

Dominant 14-5 au chapitre tirs au but au cours du troisième tiers, les Saguenéens ont finalement été récompensés avec ce filet in extremis inscrit dans les dernières secondes de la rencontre.

« On l’a échappé avec un but accordé avec seulement 25 secondes à faire », a reconnu le pilote Martin Bernard après la rencontre. « Je suis surtout déçu de la troisième période. Nous n’avons pas été capables de générer de l’offensive », a résumé l’entraîneur-chef, qui songe déjà au match de samedi face au Phoenix de Sherbrooke.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des