Tempêtes : la CSE doit revoir le calendrier scolaire

Par Steeve Paradis 11:40 AM - 01 mars 2019
Temps de lecture :

Environs 350 étudiants sont attendus à l’activité découverte offerte grâce à la collaboration des Centres de formation professionnelle de l’Estuaire et de Sept-Îles.

Baie-Comeau – Le nombre élevé de journées de congé dues aux tempêtes en cet hiver plus que neigeux force la Commission scolaire de l’Estuaire (CSE) à revoir son calendrier scolaire. Ainsi, deux journées de congé pour les élèves prévues en mai et en juin disparaissent au profit de journées de cours.

« Les journées du 17 mai et du 7 juin, prévues comme étant des journées pédagogiques, deviennent des journées de cours. Nous avons conclu une entente en ce sens avec le syndicat (de l’enseignement de la Haute-Côte-Nord) pour ces deux journées », a souligné la responsable des communications de la CSE, Patricia Lavoie.

Habituellement, la commission scolaire prévoit cinq congés dits flottants, qui ne sont pas fixés dans le calendrier scolaire, dont quatre pour des tempêtes. Or, les écoles ont été fermées jusqu’ici six fois pour cause de tempête dans la Manicouagan et à huit reprises pour le secteur de la Haute-Côte-Nord.

La conversion des deux journées pédagogiques en journées de cours « permet pour l’instant d’éviter de prolonger l’année scolaire au-delà du 21 juin », a précisé Mme Lavoie.

Comme l’hiver est loin d’être terminé et que mars apporte traditionnellement quelques tempêtes, il n’est pas impossible que la CSE doive recourir à d’autres stratagèmes pour s’assurer que les élèves reçoivent le nombre d’heures de cours auquel ils ont droit, outre bien sûr le prolongement de l’année scolaire.

« Il y a différentes solutions à regarder s’il y a encore des journées de tempête à prendre, comme par exemple prolonger le temps en classe. Mais ça a plusieurs impacts, notamment sur le transport scolaire et sur la tâche des enseignants », a conclu Patricia Lavoie, qui soutient que la commission scolaire n’en est toutefois pas encore là.

Partager cet article