Une quatrième victoire consécutive

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Une quatrième victoire consécutive
Auteur d'un doublé, le Russe Yaroslav Alexeyev a marqué son premier but de la soirée sur un lancer de punition en deuxième période. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar a complété un court séjour payant à la maison, vendredi soir, quand il a inscrit une conquête décisive de 9-4 sur le Phoenix de Sherbrooke.

Victorieux dans un quatrième match d’affilée, les joueurs ont connu un autre début de match productif et n’ont pas mis de temps se mettre en marche devant les 1 800 spectateurs présents dans les gradins du centre Henry-Leonard.

Appliquant beaucoup de pression sur les adversaires, les membres de l’équipage ont vite donné le ton avec trois buts sans riposte en première période, ceux de Nathan Légaré, Ethan Crossman et Christopher Benoit.

Les vainqueurs ont conservé la même cadence avec trois autres filets en période médiane, dont le premier de la soirée du Russe Yaroslav Alexeyev, qui n’a pas raté son coup après avoir bénéficié d’un lancer de punition.

Première étoile

Première étoile de la rencontre, l’excellent numéro 23 a ajouté un deuxième but en fin de partie en plus de récolter un mention d’aide. Nathan Légaré a également inscrit un doublé avec ses 41e et 42e de la campagne.

En avance 6-2 après 40 minutes, les vikings du navire ont toutefois vu l’ennemi répliquer avec deux buts rapides en début de troisième période, ceux de Benjamin Tardif, qui ont permis de relancer le débat.

L’entraîneur-chef Martin Bernard n’a pas hésité à commander un temps d’arrêt. « Il y avait eu quelques jeux bizarres et il n’était surtout pas question de paniquer. Les joueurs se sont bien ressaisis et ont terminé le match en force », a commenté le pilote, qui a eu droit à un beau cadeau pour son anniversaire de naissance.

Bénéficiant ensuite d’un jeu de puissance, le Drakkar a exploité au maximum son arme favorite quand le Russe Ivan Chekhovich (son 40e de la saison) a capitalisé pour redonner une avance confortable aux siens.

« Difficile de passer sous silence le brio de notre avantage numérique qui a produit quatre fois en quatre tentatives. Les deux unités sont efficaces et nous permettent de marquer des gros buts », a conclu le patron derrière le banc.

En vitesse

Jordan Martel et le défenseur Mathieu Charlebois ont également contribué à ce 44e triomphe de la saison. Charlebois avait de quoi se réjouir puisqu’il s’agissait de son premier but en deux ans dans le circuit Courteau…Benjamin Tardif a été le meilleur dans la défaite avec un tour du chapeau. Alex-Olivier Voyer a enfilé l’autre but face au gardien Alex D’Orio…Le Drakkar jouera son prochain match, dimanche, quand il rendra visite aux Remparts à Québec.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des