L’Apollo heurte le quai de Matane

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
L’<i>Apollo</i> heurte le quai de Matane
L'Apollo est à nouveau hors service après avoir heurté le quai de Matane cette fois-ci. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Après être entré en collision avec le quai de Godbout il y a quelques semaines, l’Apollo a servi la même médecine au quai de Matane samedi. Le service de traversier entre Matane et la Côte-Nord est donc de nouveau interrompu pour plusieurs jours et le Bureau de la sécurité des transports du Canada a décidé de s’en mêler et a envoyé une équipe pour enquêter sur cet événement.

On se perd en conjectures du côté de la Société des traversiers du Québec (STQ) sur ce nouvel incident, qui se compte désormais par dizaines dans cette saga. À première vue, on estime qu’un système n’a pas rempli sa tâche lors de la manoeuvre d’approche du quai. De forts vents secouaient alors le secteur, soutient la STQ.

L’organisation a encore lâché un coup de fil à la firme CTMA pour obtenir les services, jusqu’à nouvel ordre, du CTMA Voyageur, qui peut transporter des camions entre les deux rives. Les automobilistes doivent donc se rabattre sur le service aérien entre Mont-Joli, Baie-Comeau et Sept-Îles, ou passer par Québec pour rallier la rive sud.

Un premier vol est d’ailleurs prévu ce dimanche à 15 h 30 entre Mont-Joli et Baie-Comeau, avec un retour à 16 h 30. La priorité est donnée aux gens qui avaient déjà réservé leur place à bord de l’Apollo.

Dans un communiqué, le président-directeur général par intérim de la STQ, Stéphane Lafaut, dit avoir commandé aux responsables de la gestion de la sécurité maritime de son organisation « une bonification des protocoles existants de vérification du navire au départ, et ce, dans le but de s’assurer de la fiabilité de la livraison du service par l’Apollo.

On se rappellera que le 25 février, le navire de remplacement acquis au coût de 2,1 M$ avait heurté le quai de Godbout, à son premier passage à cet envoi. L’Apollo avait récemment repris du service, soit le 8 mars, après l’accident qui avait laissé une large brèche dans l’avant du navire.

La semaine dernière, la STQ avait indiqué qu’elle débloquerait 488 000 $ pour offrir une compensation à quelque 2 800 clients lésés par les nombreuses interruptions de service depuis le 19 décembre, date où le F.-A.-Gauthier a dû être retiré du service pour de sérieux problèmes de propulsion. Quelques dollars devraient donc se rajouter à la cagnotte avec les événements du weekend.

 

Partager cet article

5
Laissez un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Georges AvoineRolandRichard TurcotteLouise PetitpasSimon Santerre Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Simon Santerre
Invité
Simon Santerre

Aucune priorité n’a été donné aux gens qui avaient une réservation aujourd’hui! La priorité a été donné aux travailleurs dont l’employeur devait fournir une liste de noms et s’il restait des sièges , premier arrivée – premier servi, c’est ridicule .

Louise Petitpas
Invité
Louise Petitpas

Arrêter d’investir dans des bateau usagés . Prenez vos décisions sur l’efficacité et un bateau conçu pour la navigation sur le Saint-Laurent.
Ça suffit les solutions temporaires.
Comme compensation veillez verser une contribution m’en satin faire nanciere à tous ceux qui doivent faire le tour par Quebec et qui auraient pris la travers.

Richard Turcotte
Invité
Richard Turcotte

Comme on dit en bon québécois ,c’est le bout de la marde .

Roland
Invité
Roland

A l’origine, l’Apollo a été construit pour aller sur la lune, pas pour aller a Matane. Y’a des limites a vouloir tout recycler.

Georges Avoine
Invité
Georges Avoine

Cest le boute du boute...En heurtant le quai de Baie-Comeau (à venir) ce sera le tour du chapeau dAppollo et vogue la nacelle…