Leclerc et les Wildcats sonnent la riposte

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Leclerc et les Wildcats sonnent la riposte
L'ex-gardien de but du Drakkar Francis Leclerc a de nouveau volé la vedette, samedi, pour aider les Wildcats de Moncton à l'emporter 5-2. Sur la séquence, Leclerc réalise l'arrêt du match, en fin de deuxième période, devant le Russe Ivan Chekhovich. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – L’ex-gardien de but du Drakkar Francis Leclerc a de nouveau fait des siennes, samedi après-midi, quand il a permis aux Wildcats de Moncton de l’emporter 5-2 sur le Drakkar devant 2 415 amateurs présents au centre Henry-Leonard.

Étoile incontestée (47 arrêts) des visiteurs, vendredi, malgré une défaite de 2-1 en prolongation, le cerbère de 20 ans est revenu à la charge en disputant une autre rencontre du tonnerre devant son filet.

Confronté à 41 lancers, le numéro 34 des chandails blancs a de nouveau inspiré ses coéquipiers, qui en ont profité pour venger leur échec de la veille tout en créant l’égalité 1-1 dans cette série huitième-de-finale.

Tout comme lors du match numéro un, Leclerc a été mitraillé dès les premiers instants de la rencontre, mais a refusé de céder face à des rivaux, qui ont été limités à un seul but marqué en sept avantages numériques.

Les visiteurs ont mieux réagi en fin de première période pour ouvrir la marque avec le premier but du match de la recrue de 16 ans Elliot Desnoyers, qui a formé le meilleur trio des siens en compagnie de Mika Cyr et Jeremy McKenna.

Deuxième période

Le vétéran Ethan Crossman a ensuite relancé le débat, en deuxième période, quand il a touché la cible sur un jeu de puissance. Les Wildcats ont toutefois répliqué (Alexander Khovanov) de la même façon, quelques minutes plus tard.

Bénéficiant d’un autre double avantage numérique en fin d’engagement, le Drakkar a été incapable de capitaliser face à Leclerc, qui a réalisé l’arrêt du match en sortant la jambière au dernier instant devant le Russe Ivan Chekhovich.

Tirant de l’arrière 3-1 au début du troisième tiers, les joueurs locaux ont bien essayé, mais ce ne fut pas suffisant face à un cerbère en pleine possession de ses moyens.

Occasions en or

« Le début de match a été moins bon que la veille au niveau de l’intensité. Les unités spéciales ont aussi fait une différence. Leur gardien a été bon, mais nos joueurs ont raté des occasions en or », a reconnu le pilote Martin Bernard.

L’entraîneur-chef a cité plusieurs exemples de chances ratés sur le plan offensif. « C’est du hockey de séries. Ce soir, les joueurs n’ont pas été capables de faire la finition en attaque. Il va falloir continuer de lancer en plus de mettre plus de circulation devant leur filet », a ajouté Bernard, qui songe déjà au prochain match.

De son côté, l’homme masqué des chats sauvages a évidemment savouré cette importante victoire à l’étranger. « Il fallait absolument éviter de retourner à la maison avec un recul de 0-2. Personnellement, il y a eu beaucoup d’émotions durant ces deux parties et j’adore jouer dans un tel contexte », a commenté Leclerc avec satisfaction.

En vitesse

Mika Cyr (il a jouté trois aides) et Jacob Hudon ont aussi déjoué la vigilance du gardien de but Alex D’Orio, qui n’a pas connu une sortie facile en cédant quatre fois sur 21 lancers…Le vétéran Samuel L’Italien a réussi l’autre but du Drakkar, qui n’a pas le choix de rebondir à l’étranger alors que les parties, trois, quatre et cinq de la série seront disputées sur la glace du Centre Avenir de Moncton.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des