InnuRassemble se termine sur une bonne note

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
InnuRassemble se termine sur une bonne note
De nombreux jeunes se sont fait photographier avec l’humoriste Medhi Bousaidan. Liane Cyr était du nombre. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Le rideau est tombé jeudi sur la septième édition d’InnuRassemble. Grâce à la présence bien sentie du jeune humoriste Medhi Bousaidan, les adolescents de la Manicouagan et de Pessamit auront eu une fois de plus l’occasion de mieux s’apprivoiser et se rapprocher.

InnuRassemble, faut-il le rappeler, met la table aux deux ans à des activités pour aider les étudiants du secondaire des deux communautés à mieux se connaître et contribuer ainsi à combattre les préjugés par l’entremise des arts et de la culture. Cette année, c’est par l’humour que cela s’est passé grâce à Medhi Bousaidan, un artiste passablement connu des jeunes grâce à sa participation à une émission sur la chaîne télé VRAK.

« J’ai vraiment tripé, je pense que j’ai tripé plus que les kids. Ça a été vraiment un pur plaisir de travailler avec des jeunes, de faire des formations, faire des spectacles et de découvrir une nouvelle région », a indiqué l’invité vedette jeudi. Il venait alors de passer quatre jours dans le coin à offrir des ateliers d’écriture humoristique à des étudiants, à discuter avec eux et à présenter un spectacle à leur intention.

Medhi Bousaidan a souligné avoir eu du plaisir avec les jeunes et avoir eu l’impression de contribuer à une bonne cause, tout en saluant la pertinence d’InnuRassemble. « On est dans une époque où il y a beaucoup de divisions, beaucoup de problèmes entre les différents peuples. Je trouve ça tellement le fun d’avoir des événements qui, au lieu de diviser les gens, les rassemblent. »

Il dit voir l’événement comme une oasis dans un désert dans lequel les gens ne s’acceptent pas, ne communiquent pas et se divisent.
L’humoriste a promis d’ailleurs d’écrire un numéro sur la semaine qu’il a passée à Baie-Comeau et Pessamit, où il se rendait pour une première fois. « J’écris un numéro sur tous les endroits que je visite, tous les voyages que je fais », a expliqué celui s’apprêtait à repartir à Montréal avec un sentiment de bien-être et de légèreté. « Je vais revenir plein d’énergie et content d’avoir vécu cette expérience-là », a-t-il assuré.

La parole aux jeunes

Pas moins de 1 081 jeunes ont pris part à l’une ou l’autre des activités de la semaine dernière. Le journal Le Manic a pris le pouls de quelques-uns d’entre eux jeudi après-midi. Parmi eux, Wassim Carrier. « InnuRassemble, ça fait plusieurs années qu’ils font ça et c’est toujours génial », a souligné l’étudiant qui considère que l’édition 2019 est encore meilleure que la précédente. Il a d’ailleurs adoré le spectacle de Medhi Bousaidan.

Pour sa part, Trycia Desbiens salue la pertinence d’un événement comme InnuRassemble pour rapprocher les deux peuples. « Parce qu’on apprend davantage sur l’autre », a-t-elle dit.

Shanny-Kim Crépeau, une jeune de Pessamit, a apprécié InnuRassemble, auquel elle participait pour une deuxième édition. « Ça permet de rassembler la communauté. Il y a du monde qui ne veut pas se lier avec des Blancs. Je trouve que c’est important pareil pour que les Blancs nous connaissent, comment on est et qu’il n’y ait plus de préjugés », a-t-elle raconté.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des