Shawn Element tranche le débat en surtemps

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Shawn Element tranche le débat en surtemps
L'attaquant Shawn Element a joué les héros en surtemps, mardi soir, dans la victoire de 4-3 du Drakkar sur les Wildcats. Photo courtoisie

Baie-Comeau – L’attaquant Shawn Element a inscrit l’un des buts les plus importants de sa carrière, mardi soir, quand il a permis au Drakkar de l’emporter 4-3, en prolongation, sur les Wildcats de Moncton.

Le numéro 22 du navire a joué les héros au milieu de la période de surtemps quand son tir d’une quarantaine de pieds s’est faufilé derrière le gardien de but Francis Leclerc.

Ce filet décisif a, du même coup, permis aux membres de l’équipage de prendre les devants 2-1 dans cette série huitième de finale, qui se poursuivra, mercredi soir, sur la patinoire du Centre Avenir.

Les vainqueurs ont toutefois joué avec le feu et ont bien failli se brûler. En avance 3-1 en fin de troisième période, les hommes de Martin Bernard ont bousillé cette priorité de deux buts avant la conclusion du temps régulier.

Mauvaise pénalité

Une mauvaise pénalité au vétéran Ethan Crossman a d’abord permis à Jeremy McKenna de réduire l’écart à un but avec son premier filet de la soirée inscrit en avantage numérique.

Ce même McKenna est revenu à la charge, moins de deux minutes plus tard, en soulevant la foule de 3 356 amateurs avec le filet égalisateur marqué avec 70 secondes à écouler à la troisième période.

Bénéficiant ensuite d’un jeu de puissance pour amorcer la prolongation, les Baie-Comois ont été incapables d’en profiter, mais ont résisté à leur tour, grâce à de bons arrêts de leur gardien Alex D’Orio, lorsque le défenseur Mathieu Charlebois a été chassé pour avoir retardé la partie.

Les deux équipes ont enduite bourdonné à quelques reprises. Les chats sauvages pensaient bien avoir inscrit le but victorieux, mais le défenseur Yan Aucoin a sauvé les meubles grâce à un superbe jeu défensif.

C’est la victoire qui compte

« C’est un match très serré et nous sommes bien contents de l’avoir gagné. On dit souvent que dans les séries, c’est la victoire qui compte et nous allons la prendre », a commenté l’entraîneur-chef Martin Bernard.

Le pilote a moins aimé la fin de la troisième période, mais a tout de même apprécié l’effort global de sa troupe. « Les gars ont disputé un bon match. Malheureusement, deux petites erreurs individuelles nous ont coûté cher en fin de partie, mais personne n’a baissé les bras et les joueurs ont fait preuve de beaucoup de caractère », a reconnu le patron derrière le banc.

Le dirigeant a évidemment eu de bons mots à l’endroit de ses joueurs d’énergie comme Shawn Element, Christopher Benoit (auteur du premier but), Thomas Ethier et Jordan Martel, qui ont été intenses en plus de contribuer de belle façon sur le plan offensif.

En vitesse

Les Russes Ivan Chekhovich et Yaroslav Alexeyev (en avantage numérique) ont aussi cassé la glace avec leur premier but des séries en deuxième période…Adam Capannelli a enfilé l’autre but des perdants, qui étaient de nouveau privés de l’attaquant Jakob Pelletier et du défenseur Jordan Spence.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des