La série est égale à deux partout

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
La série est égale à deux partout
Auteur d'un but et une passe, l'attaquant Nathan Légaré a participé aux deux filets de son club dans la défaite de 3-2 face aux Wildcats.

Baie-Comeau – Les Wildcats de Moncton ont relancé la série de plus belle, mercredi soir, quand ils ont pris la mesure du Drakkar par la marque de 3-2 devant 3 417 amateurs présents au Centre Avenir.

Victimes d’un revers de 4-3 en surtemps, la veille, les chats sauvages ont vite rebondi à la maison pour ainsi créer l’égalité à deux partout dans cette série quatre de sept chaudement débattue.

Les unités spéciales ont fait la différence dans cet autre duel endiablé. Auteur d’un doublé, le vétéran Mika Cyr a sonné la charge dans le triomphe avec le but gagnant inscrit lors d’un jeu de puissance dans la dernière portion de la troisième période.

Bénéficiant ensuite d’un avantage numérique à leur tour, les membres de l’équipage, blanchis en cinq occasions, ont été incapables d’en profiter pour combler le recul en toute fin de rencontre.

Mauvaise punition

Les vainqueurs ont profité d’une mauvaise punition au Russe Ivan Chekhovich pour rompre l’égalité de 2-2 à la 12e minute du troisième engagement.

« C’est sûr qu’il faut éviter de type d’infraction en territoire ennemi. Ils ont capitalisé sur leurs chances. De notre côté, nous avons également eu de très bonnes occasions sans toutefois être en mesure de compléter nos jeux », a reconnu l’entraîneur-chef Martin Bernard.

Même s’il a dominé 37-31 au chapitre des tirs au but, le Drakkar a éprouvé beaucoup de difficultés dans le cercle des mises au jeu avec seulement 22 réussites contre 40 pour l’adversaire.

« C’est un facteur qu’il faudra vite améliorer. En partant, nous perdons ces premières batailles à un contre un. Les joueurs vont s’ajuster. L’important, c’est de bien exécuter sans chercher à trop en faire », a ajouté le pilote du navire.

Jonathan Aspirot

Auteur du premier but des siens, le capitaine des Wildcats Jonathan Aspirot a déployé du jeu très physique durant toute la rencontre en plus d’y aller d’une charge dangereuse à l’endroit d’Ethan Crossman en deuxième période.

Le geste violent est demeuré impuni. « La ligue priorise la sécurité des joueurs et j’ose espérer qu’elle va intervenir. C’est tout simplement incroyable », a pesté Bernard sans vouloir aller trop loin.

En vitesse

Le défenseur Keenan MacIsaac et l’attaquant Nathan Légaré ont enfilé les deux buts des visiteurs, qui tenteront de rebondir à leur tour, vendredi soir, lors du match numéro cinq de la série présenté de nouveau sur la patinoire du Centre Avenir de Moncton…Après avoir quitté l’équipe en début de semaine pour des raisons familiales, l’entraîneur adjoint Mario Marois était de retour derrière le banc des Baie-Comois.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des