Un résultat au-delà des attentes pour Baie-Comeau en tête

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Un résultat au-delà des attentes pour <i>Baie-Comeau en tête</i>
Voici la majorité des membres de la délégation de la Manicouagan. Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, et le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, sont absents sur la photo puisqu'ils étaient au même moment en rencontre avec un ministre. Photo courtoisie

Baie-Comeau – La délégation de la Manicouagan qui a mis le cap sur l’Assemblée nationale mercredi se dit mission accomplie. La porte-parole du groupe, Karine Otis, parle même d’un résultat au-delà des attentes de tous.

« Ça s’est bien passé, vraiment. On avait invité 12 ministres pour des rencontres et on a eu des réponses positives de tous les cabinets », indique la directrice du développement socioéconomique au sein de la corporation Innovation et Développement (ID) Manicouagan.

Les délégués ont pu échanger par petits groupes avec plusieurs ministres et les quelques-uns qui étaient indisponibles ont été représentés par des gens de leurs cabinets. Selon Mme Otis, le niveau d’écoute reçu a été excellent et les pistes lancées pour favoriser l’avancement des dossiers encourageantes.

« On s’est mis en valeur. Juste le fait de s’être fait connaître par les ministres et les cabinets, c’est déjà A-1 », insiste-t-elle.

Thématiques exploitées

La mission nommée Baie-Comeau en tête comprenait différentes thématiques, comme la zone industrialo-portuaire (ZIP) et le port, le tourisme, l’environnement et le développement durable et l’éducation. Il a aussi été question de main-d’œuvre et d’accueil des nouveaux arrivants.

Uniquement pour le domaine de la ZIP et du port, des rencontres ont été nécessaires avec différents ministres, dont François Bonnardel (Transports) et Pierre Fitzgibbon (Économie et Innovation). Il a été question entre autres de l’amélioration de la capacité d’entreposage et de la capacité logistique ainsi que d’une « station de recherche sur le maritime innovant », poursuit la porte-parole.

Côté tourisme, la croissance de l’escale de croisières à Baie-Comeau a été abordée, tout comme la mise en place d’un centre d’interprétation dédié à la vie de l’ancien premier ministre du Canada, Brian Mulroney.

En éducation, le ministre Jean-François Roberge a été interpellé sur le dossier de l’implantation d’une antenne de l’Université du Québec à Rimouski à Baie-Comeau. « Graduellement, la Corporation des services universitaires céderait sa place à l’antenne », poursuit Karine Otis.

Dans le secteur de l’environnement et du développement durable, la Station Uapishka a fait partie des sujets discutés.

Enfin, pas moins de 125 personnes ont répondu à l’appel d’un 5 à 7 tenu au restaurant de l’Assemblée nationale, Le Parlementaire. Parmi eux, des représentants de Mason Graphite, des Métaux canadiens et de Produits forestiers Résolu et de plusieurs autres du secteur maritime. Plusieurs ont profité de l’événement pour faire du réseautage d’affaires.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des