Route 389 : début des travaux au nord de Manic-5

Par Steeve Paradis 8:23 AM - 08 avril 2019
Temps de lecture :

Le tronçon de la 389 entre les kilomètres 240 et 254 sera beaucoup moins sinueux au terme des travaux de correction. Image courtoisie

Baie-Comeau – Depuis la semaine dernière, la firme Dexter Québec a amorcé les travaux de construction du projet C de l’amélioration de la route 389, soit le tronçon compris entre les kilomètres 240 et 254, au nord du barrage Daniel-Johnson.

Selon le ministère des Transports, les travaux devraient s’échelonner sur une période de deux ans. Ils consisteront principalement à ériger une route beaucoup plus rectiligne que l’actuelle, qui compte près d’une trentaine de courbes plus ou moins prononcées sur 14 kilomètres.

La conseillère en communication à la direction de la Côte-Nord du ministère des Transports, Sarah Gaudreault, a signalé que le gain de temps sur ce tronçon de 14 kilomètres est évalué à 8 minutes. « Le panneau signalant route sinueuse ne sera plus nécessaire dans ce secteur », a-t-elle lancé.

La valeur du contrat accordé à Dexter Québec est de 21,7 M$. Si on ajoute les mandats de conception et de surveillance, l’ensemble du projet C est estimé à près de 27 M$.

Dans un communiqué, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, rappelle que ce tronçon accueille un fort volume de véhicules lourds, en provenance ou en direction de Fermont et du Labrador.

« La nouvelle géométrie de la route permettra le retrait de courbes prononcées et l’adoucissement des pentes et favorisera une circulation efficace et sécuritaire », a-t-il déclaré en faisant valoir que la 389 est une « infrastructure névralgique pour l’accès aux ressources et pour le développement économique de la Côte-Nord ».

Dexter Québec, basé à Sept-Îles, est rattaché au groupe Dexter, dont le siège social se trouve en Nouvelle-Écosse. Dexter est en quelque sorte le bras ouvrier de Municipal Group of Companies, un géant de l’Est canadien en matière de travaux de génie civil ainsi que de services miniers et environnementaux.

Autres volets

On se souviendra que le programme d’amélioration de la route 389 comprend au total cinq volets. Pour ce qui est du projet B, qui couvre le nouveau tronçon entre Baie-Comeau et Manic-2, les travaux de déboisement amorcés cet hiver tirent à leur fin et seront complétés au plus tard à la fin avril, a souligné Mme Gaudreault.

Les travaux de construction de la route comme telle de ce projet B devraient en théorie s’amorcer en 2019, mais il devra recevoir des autorisations supplémentaires car il tombe sous le coup de la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructures publiques, qui s’applique à tout projet de 100 M$ et plus, a expliqué la porte-parole.

Le projet A, qui sera réalisé près de Fermont, est également soumis à cette directive particulière.

Le projet D, qui vise la correction de courbes trop prononcées entre les kilomètres 23 et 110, concerne des tronçons entre 1 et 2 kilomètres de distance. Il y a un chantier amorcé au kilomètre 42 et le prochain se passera au kilomètre 51.

Finalement, le projet E concerne aussi la correction de courts tronçons entre les kilomètres 111 et 212, soit Manic-5.

Le programme d’amélioration de la route 389 est doté d’une enveloppe budgétaire de 468 M$. Une somme de 190 M$ provient de la Société du Plan Nord. Le reste est réparti entre le gouvernement fédéral (183 M$) et le gouvernement provincial (95 M$).

Partager cet article