Se faire photographier et encourager la cause du cancer du sein

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Se faire photographier et encourager la cause du cancer du sein
Les sœurs jumelles Ghislaine (debout) et Lorraine Rioux ont profité de l’événement Une pose pour le rose pour obtenir leur première photo à deux d’un photographe professionnel depuis 52 ans. Elles avaient 20 ans à l’époque. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Le rideau est tombé, samedi, sur la deuxième édition de l’événement Une pose pour le rose à Baie-Comeau. Près de 160 femmes ont répondu à l’invitation d’encourager la lutte au cancer du sein tout en vivant un beau moment.

Ghislaine Rioux, de Baie-Trinité, et sa sœur jumelle Lorraine, de Baie-Comeau, font partie de celles qui ont pris la pose pour le rose. Les deux dames âgées de 72 ans sont allées à la rencontre de la photographe bénévole Sabrina Gagné au Centre des arts de Baie-Comeau pour se faire photographier en duo.

« On le fait pour encourager la cause et pour se faire photographier par une photographe professionnelle. Sur la dernière photo à deux prise par un photographe professionnel, on avait 20 ans. Dans le temps, on était vraiment pareilles », a raconté Ghislaine Rioux, pendant que sa sœur venait de prendre sa place sur la chaise d’une maquilleuse.

Après avoir vu passer une nouvelle sur l’événement dans les pages du Manic, Lorraine Rioux a interpellé sa sœur. « Ma belle-fille était venue l’an passé. On (les deux sœurs) s’est dit c’est le temps », a noté en riant la Baie-Trinitoise.

Karine Dion, de Baie-Comeau, a également participé à Une pose pour le rose. « Je veux encourager la cause. C’est un bel événement avec un beau concept », a-t-elle précisé en faisant référence à la formule de « sans rendez-vous » initiée par Sabrina Gagné.

S’investir pour la cause

L’événement-bénéfice lancé il y a trois ans par une photographe de Jonquière a réuni quelques centaines de photographes à travers le Québec, dont cinq à Baie-Comeau entre le 6 et le 14 avril. En plus de Sabrina Gagné, on peut penser à Geneviève Rioux-Savard, Hélène Côté, France Lafontaine et Chantal Hébert. À elles, il faut ajouter des coiffeuses et des maquilleuses qui ont contribué à ce que les femmes se sentent encore plus belles.

Toutes ces spécialistes dans leur domaine ont agi bénévolement. Les contributions des femmes pour la pose, la coiffure ou le maquillage ont été versées à la Société canadienne du cancer et dédiées à la cause du cancer du sein.

« Le but, c’est le don, oui, mais on veut aussi qu’elles soient contentes. On veut qu’elles prennent un moment pour elles et qu’ensuite, elles passent une belle journée. C’est leur journée aujourd’hui », a expliqué la photographe samedi, l’une des très rares au Québec à offrir une formule de portes ouvertes pour l’événement.

Cette initiative n’a cependant pas obtenu le succès attendu au chapitre de la participation. Quinze femmes seulement en ont profité. Sabrina Gagné en espérait davantage. Une somme de 400 $ a tout de même été amassée pour la cause.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des