Caribous forestiers : la Manicouagan refuse le mur à mur

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Caribous forestiers : la Manicouagan refuse le mur à mur
La population de caribous forestiers n'est pas en déclin dans la Manicouagan, bien au contraire. Photo MFFP

Baie-Comeau – La Manicouagan joint sa voix aux autres municipalités membres de l’Alliance forêt boréale qui réclament auprès du gouvernement du Québec l’absence de solutions mur à mur dans le cadre du plan de rétablissement du caribou forestier.

En séance du conseil lundi soir, les élus de Baie-Comeau ont adopté une résolution d’appui à l’organisme dont font partie les municipalités forestières de la Manicouagan et celles du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On veut s’assurer que le ministre (des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour) respecte notre réalité pour ne pas qu’on se retrouve dans une situation qui fait qu’on soit pénalisés », a déclaré le maire Yves Montigny.

Si l’Alliance forêt boréale milite contre des solutions uniformes, c’est que l’état du cheptel n’est pas le même d’une région à un autre, comme le démontre d’ailleurs les données du ministère. Ainsi, la population de caribou a augmenté de 93 % dans la Manicouagan selon les plus récentes statistiques.

« Chez nous, on ne vit pas la problématique qui se vit ailleurs, car chez nous, il se rétablit », a insisté M. Montigny. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le nombre d’individus serait également à la hausse.

En danger

Dans un secteur comme la Manicouagan, un plan de rétablissement du caribou forestier qui ne tiendrait pas compte de la situation risquerait de causer de lourds dommages à l’industrie forestière. « On diminuerait les territoires de coupes pour les entreprises forestières et Produits forestiers Résolu serait frappée de plein fouet », anticipe le maire.

Il rappelle aussi qu’il reste encore deux ans pour la récolte du bois affecté par la tordeuse du bourgeon de l’épinette. « Si on laisse la forêt mourir, on émet du CO2, on n’en capte plus », a-t-il averti, rappelant l’importance de la diminution des gaz à effet de serre pour lutter contre les changements climatiques.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a récemment annoncé qu’il repoussait en 2022 la mise en place de son plan. Le ministre Pierre Dufour doit mener une tournée de consultation à ce chapitre. Selon le maire Montigny, il devrait être à Baie-Comeau ce vendredi 17 mai.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des