Externat à Baie-Comeau : Gabrielle explique son « coup de foudre »

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Externat à Baie-Comeau : Gabrielle explique son « coup de foudre »
Gabrielle Vandal a bien hâte d’amorcer son externat en médecine à Baie-Comeau l’automne prochain. Elle fera partie des quatre premiers participants au nouveau programme. (Photo : Le Manic)

Baie-Comeau – « Moi, j’ai eu un coup de foudre dès que Dr Lee (David) a commencé à parler de Baie-Comeau », a récemment avoué Gabrielle Vandal, dont la candidature a été retenue pour le nouveau programme d’externat en médecine qui sera lancé à l’automne 2019.

La jeune femme fera partie des quatre premiers externes de l’Université Laval à poursuivre leur formation en médecine chez nous, maintenant que leurs trois années d’études précliniques sur les bancs d’école sont terminées.

Rencontrée à la fin avril à Pessamit dans le cadre du projet de mini-écoles des sciences de la santé, tenu en présence d’une quarantaine d’étudiants de l’Université Laval, Gabrielle Vandal s’est montrée emballée par ce qu’elle a appris du milieu de vie et de travail qui sera le sien à compter d’octobre.

« J’ai trouvé que c’était un petit milieu vraiment plus chaleureux, vraiment plus humain, un peu comme toute la région en fait. Ça me permettait de beaucoup plus apprendre. Moi, j’apprends beaucoup par le manuel. De pouvoir voir beaucoup plus de médecins, de pouvoir être vraiment proche de l’équipe soignante, c’était vraiment une belle opportunité pour moi », a souligné l’étudiante de 23 ans originaire de la rive nord de Montréal.

Elle a applaudi la décision du comité chapeauté par le Dr Lee, du Groupe de médecine de famille universitaire de Manicouagan, d’accueillir finalement quatre externes plutôt que les deux ciblés pour l’an 1. « On était vraiment heureux de cette décision-là. Quand ils ont annoncé qu’ils passaient de deux à quatre, j’ai dit yesss, j’ai plus de chance, car ça reste que c’est tous des bons candidats et le choix doit être difficile », raconte-t-elle.

Se décrivant comme une fille de plein air, l’étudiante a bien hâte de découvrir les attraits de la région à ce chapitre, notamment du côté du vélo de montagne dont on lui a vanté les belles possibilités.

Rappelons que s’il a été décidé de rehausser le nombre de places, c’est précisément en raison de l’engouement des étudiants en médecine de l’Université Laval. « On a tellement bien vendu le programme et ça les a tellement intéressés qu’on avait sept ou huit étudiants prêts à venir », avait d’ailleurs déclaré le Dr Lee, en février, dans les pages du Manic.

Baie-Comeau s’ajoutera aux villes de Rimouski, Lévis et Joliette, qui offrent déjà le programme d’externat longitudinal intégré, son véritable nom, qui se distingue du programme traditionnel d’externat qui est offert dans le réseau des hôpitaux universitaires à Québec.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des