Aide financière du ministère de la Famille – Le Comité Gendron mise sur un meilleur partage parental

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Aide financière du ministère de la Famille – Le Comité Gendron mise sur un meilleur partage parental
On aperçoit la coordonnatrice du comité Gendron, Cathy Sirois, en compagnie des membres de son équipe de travail, soit, de gauche à droite, Mariepier Girard, Geneviève Saint-Pierre et Krystel Manning. (Photo : courtoisie)

Baie-Comeau – Le Comité Gendron, de Baie-Comeau, vient de recevoir une aide financière de 20 740 $ du ministère de la Famille afin de réaliser un programme favorisant le partage plus équitable des responsabilités parentales et un meilleur engagement des pères à l’égard de leurs enfants.

Coopérer ensemble, tel est le nom du projet lancé voilà quelques semaines par la coordonnatrice de l’organisme, Cathy Sirois, et son équipe.

Donc, grâce au budget reçu de Québec, l’organisme souhaite organiser des rencontres et des activités visant principalement « à développer davantage la présence du père au sein du contexte familial », explique Cathy Sirois. Elle parle d’une meilleure collaboration parentale souhaitée à partir de stratégies visant la définition des rôles de chacun.

« Avec ces parents-là, on veut démontrer l’importance d’agir tôt avec la petite enfance et de travailler ensemble », poursuit la coordonnatrice.

Cinéma, Drakkar et autres

Parmi les activités qui pourraient permettre d’atteindre les objectifs, la coordonnatrice cite en exemple une sortie au cinéma ou encore à un match du Drakkar, tout en notant qu’il s’agit de rendez-vous que sa clientèle cible peut avoir de la difficulté à se payer.

Faut-il rappeler que la mission du comité Gendron concerne l’aide et le soutien aux familles du secteur des habitations à loyer modique, que ce soit par l’aide aux devoirs, la stimulation précoce pour les tout-petits ou des rencontres de parents.

Même s’il intervient aussi auprès des personnes seules et des aînés qui vivent dans ces logements partout sur le territoire de la ville de Baie-Comeau, la grande partie de la clientèle de l’organisme est constituée de familles du quartier Mgr-Bélanger. Ses locaux se trouvent d’ailleurs dans un immeuble du secteur qui est propriété de l’Office d’habitation Manicouagan.

Coopérer ensemble a été lancé à la fin avril et doit se poursuivre sur une période de 48 semaines. Une dizaine de familles, identifiées bien avant la confirmation de la subvention, y participent à ce jour, mais d’autres ont levé la main pour se joindre aux activités. « On est comme un peu victime de notre succès », avoue Cathy Sirois en riant.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des