Justin Landry, recrue de l’année pour le Sélect Paul-Hubert

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Justin Landry, recrue de l’année pour le Sélect Paul-Hubert
Justin Landry a connu une première saison mémorable avec le Sélect Paul-Hubert de Rimouski. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le footballeur Justin Landry n’a pas mis de temps à retenir l’attention au sein du programme sportif de l’école secondaire Paul-Hubert de Rimouski.

Le Baie-Comois de 14 ans a connu une première saison mémorable dans l’uniforme du Sélect, formation de niveau juvénile impliquée dans un réseau scolaire du Bas-Saint-Laurent. Après un début de saison modeste, la troupe s’est inclinée en grande finale des séries contre Rivière-du-Loup.

Sélectionné une première fois comme la recrue par excellence pour son équipe de football, Justin a été honoré de nouveau, la semaine dernière, en héritant du titre de recrue de l’année, tous sports confondus, au sein de la polyvalente.

« J’étais bien content de recevoir le titre en football, mais j’avoue que je ne m’attendais vraiment pas à le gagner pour l’ensemble de l’école. C’est vraiment un bel honneur », a commenté humblement l’étudiant de troisième secondaire.

Faire sa place

Unique Nord-Côtier actif au sein de l’alignement de l’entraîneur-chef Jean-Nicolas Béland, le maraudeur de 5 pieds, 7 pouces et 125 livres a vite fait sa place au sein de la brigade défensive.

Après avoir disputé la première partie à la position de demi-défensif, il s’est retrouvé maraudeur au match suivant en plus d’évoluer au sein des unités spéciales comme spécialiste dans les retours de botté.

« Dans mes premières années de football, je jouais souvent comme quart-arrière ou receveur de passes, mais j’ai vraiment trouvé mon rôle comme maraudeur. Cela prend de la vitesse et une bonne vision du jeu et je me suis vite senti à l’aise », a ajouté le numéro 81.

Futur capitaine

L’adolescent reconnaît que son adaptation s’est quand même bien déroulée. « Même si j’ai commencé le flag-football (avec son père Stéphane) à l’âge de 4 ans, je n’ai pas vraiment joué dans un vrai circuit avec une équipe complète. Souvent, c’était du jeu à huit contre huit parce qu’il n’y avait pas assez de joueurs. »

Le petit gars de Baie-Comeau a vite impressionné l’état-major rimouskois. « Son énergie, sa détermination et son dynamisme lui ont permis de s’intégrer rapidement à l’équipe, jusqu’à en devenir un pilier. Son ardeur au travail lui a permis d’obtenir un poste de capitaine dès la saison prochaine », a précisé le pilote Jean-Nicolas Béland par le biais de sa page Facebook.

« C’est toujours plaisant de lire de tels commentaires de la part de tes entraîneurs et c’est très stimulant. Cela te donne le goût de te défoncer davantage et je vais tout faire pour être fin prêt pour la saison prochaine », a assuré l’athlète, qui complète son année scolaire à la polyvalente des Baies.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des