Menaces au cégep : Michaël Harvey inapte à subir son procès

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Menaces au cégep : Michaël Harvey inapte à subir son procès
À la suite d’une évaluation psychiatrique, Michaël Harvey a été jugé inapte à subir un procès. Il a pris la direction du centre hospitalier et y séjournera pendant 60 jours avant de revenir en cour le 22 juillet prochain. Photo Le Manic

Baie-Comeau – À la suite d’une évaluation psychiatrique, Michaël Harvey est inapte à subir un procès pour les sept chefs d’accusation pesant contre lui, dont ceux concernant des menaces de mort et de posséder illégalement des armes à feu.

Soupçonné d’avoir tenu des propos inquiétants à l’endroit du personnel et des étudiants du cégep de Baie-Comeau la semaine dernière, l’homme de 42 ans est revenu devant le juge mardi après avoir subi une évaluation au cours des derniers jours.

Le rapport émis par la psychiatre considère que l’accusé ne serait présentement pas apte à subir un procès, notamment de comprendre le rôle des juges et des avocats.

« M. Harvey est le patient de cette psychiatre depuis des années. Elle est en mesure de déterminer les comportements habituels et inhabituels de son patient », a expliqué le procureur de la défense Jean-Rock Genest.

Traitement de 60 jours

La cour a ordonné un traitement de 60 jours pour le suivre et évaluer son aptitude à comparaître de nouveau. L’accusé a pris la direction de l’hôpital le Royer et y séjournera au cours des deux prochains mois.

Me Genest a également demandé une évaluation sur la responsabilité criminelle de son client par rapport aux événements.

Cette évaluation sera faite par un psychiatre durant cette période de deux mois, qui devrait se solder par une nouvelle présence en cour pour Harvey le 22 juillet prochain.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des