Les travailleurs d’Alcoa disent oui à 85,6 %

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Les travailleurs d’Alcoa disent oui à 85,6 %
Les travailleurs de l'aluminerie Alcoa ont approuvé dans une forte proportion de 85,6 % l'entente de principe pour le renouvellement de leur convention collective. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Les travailleurs de l’aluminerie Alcoa de Baie-Comeau ont entériné, vendredi, dans une forte proportion de 85,6 %, l’entente de  principe intervenue en vue du renouvellement de leur convention collective.

« On avait une très bonne entente et on est très heureux du résultat du vote », s’est réjoui Michel Desbiens, président du Syndicat national des employés de l’aluminium de Baie-Comeau (CSN), dans les minutes qui ont suivi la fin du dépouillement vers 21 h 45.

M. Desbiens ne s’est pas dit surpris outre-mesure de la proportion élevée de membres qui ont voté en faveur de l’entente. Les principaux gains réalisés pendant les négociations ont trouvé écho derrière l’isoloir. Le taux de participation au vote a été de 76 %.

La nouvelle convention sera d’une durée de six ans et prendra fin le 31 mai 2025. Le syndicat, qui souhaitait une entente à long terme, est satisfait.

De plus, la stabilisation de la main-d’œuvre est assurée avec le statu quo au chapitre de la sous-traitance. Aucune des tâches faites actuellement par les travailleurs ne sera confiée à des travailleurs hors accréditation, un gros plus pour le syndicat.

Parmi les autres gains obtenus, M. Desbiens mentionne l’ajout de 15 nouveaux postes permanents ainsi que le changement de statut pour 45 travailleurs qui passeront d’occasionnels à relève. Cela leur assurera des avantages au chapitre des banques d’heures et du choix de vacances, explique-t-il.

Hausses salariales

Les 700 travailleurs de l’aluminerie obtiennent aussi des augmentations salariales substantielles de 16,55 % sur six ans.

Quant au nouveau régime de retraite qui remplacera l’actuel régime à prestations déterminées, une demande de l’employeur, le syndicat a réussi à repousser son entrée en vigueur au 1er janvier 2021. Selon M. Desbiens, Alcoa ne souhaite plus assumer les risques liés à un régime à prestations déterminées.

Le vote de vendredi vient boucler la boucle à des négociations qui se sont amorcées le 7 février 2019 pour déboucher sur une entente de principe le 21 mai. Pour le syndicat, le travail préparatoire a cependant commencé en janvier 2018.

Fait à noter, le directeur de l’aluminerie, Éric Lavoie, a convoqué les médias pour lundi matin, sur le coup de 9 h, afin de réagir à son tour au résultat du vote pour le renouvellement de la convention collective.

 

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des