Le Félix-Antoine-Savard entre en scène

Par Charlotte Paquet 4:16 PM - 01 juin 2019
Temps de lecture :

À sa seconde journée en fonction, le Félix-Antoine-Savard ne peut faire la traverse entre Matane et la Côte-Nord. Photo STQ

Baie-Comeau – Le Félix-Antoine-Savard a pris la mer entre Matane et la Côte-Nord samedi avec deux allers-retours à son horaire. L’entrée en scène du navire de relève temporaire, qui succède au CTMA Voyageur, permet à la liaison maritime de renouer avec une fréquence de traversées de sept jours sur sept, une première depuis le 16 mars.

Appelé en renfort des Îles-de-la-Madeleine pour assurer le service entre les deux rives en raison des déboires connus par le traversier Apollo, le CTMA Voyageur effectuait en effet des traversées du jeudi au samedi seulement et en majeure partie pour le transport lourd.

Donc, à sa première journée d’activité, le Félix-Antoine-Savard a connu des conditions de navigation idéales. « La mer était de notre bord. J’ai parlé à notre commissaire de bord deux fois aujourd’hui », a souligné Julie Drolet, porte-parole de la Société des traversiers du Québec (STQ), dans le milieu de l’après-midi.

Faut-il rappeler que le Félix-Antoine-Savard navigue habituellement en eaux plus calmes entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. Si le navire a obtenu les certifications nécessaires de Transports Canada pour se lancer à l’assaut du fleuve Saint-Laurent entre Matane et la Côte-Nord, ce n’est pas sans contraintes particulières cependant. Il ne pourra traverser dès que les vagues atteindront une hauteur de 1,5 mètre. De plus, il doit obligatoirement naviguer à la lumière du jour.

«On a confiance qu’on va être capable de traverser assez souvent et de façon sécuritaire. On vise toujours un sept jours sur sept. On va se fier sur les bulletins météos qui sortent à 3 h et à 15 h chaque jour », précise Mme Drolet, en assurant que la STQ verra à informer ses clients le plus tôt possible en cas d’annulations de traversée.

La porte-parole rappelle que le service de navette aérienne demeure en place jusqu’à la fin du mois de juillet entre Mont-Joli, Baie-Comeau et Sept-Îles et qu’il est possible de réserver en ligne.

Partager cet article