Baie-Comeau pave la voie au bannissement du plastique

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Baie-Comeau pave la voie au bannissement du plastique
Une centaine de citoyens ont participé à l'activité écologique de nettoyage le long des rivières Manicouagan et Amédée et à la plage Champlain, où cette photo a d'ailleurs été prise. Photo courtoisie

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau embarque dans le train du bannissement du plastique sur son territoire. Elle se donne six mois pour élaborer un plan d’action et des échéanciers clairs, le temps de consulter ses citoyens et de lancer la démarche à l’intérieur même de l’appareil municipal.

C’est ce qu’a annoncé le maire Yves Montigny, samedi midi, au cégep de Baie-Comeau, lors de la clôture de l’opération citoyenne de nettoyage Demain, Baie-Comeau, organisée en avant-midi le long de la rivière Amédée (du marché IGA au Vieux Poste), de la rivière Manicouagan (du parc de La Falaise à la Maison de la faune) et de la plage Champlain. L’événement se tenait à l’occasion de la Journée mondiale des océans.

La Ville emboîte donc le pas à la municipalité de Portneuf-sur-Mer, qui vient de déclarer elle aussi la guerre au plastique à usage unique dans les événements qu’elle chapeaute et dans ses bâtiments, une première sur la Côte-Nord.

« La réflexion est là depuis mon élection, mais j’ai voulu faire les choses graduellement. Là, je pense que tout est là pour mettre en place différentes mesures pour diminuer l’impact sur notre environnement de notre vie humaine. On va commencer par ça, le plastique, car c’est vraiment important », a expliqué le maire en présence de plusieurs dizaine de bénévoles ayant répondu à l’invitation au nettoyage.

Résolution et réglementation

Une résolution prônant le bannissement du plastique à usage unique au sein des activités municipales elles-mêmes devrait être adoptée à la prochaine séance du conseil municipal, le 17 juin. Donc, tout ce qui est plastique non recyclable devrait être éliminé.

« On va éliminer l’usage unique à l’intérieur de la municipalité. On va changer graduellement », assure l’élu en faisant référence aux phases subséquentes. Il demande d’ailleurs aux citoyens « d’essayer de privilégier tout ce qui est autre qu’à usage unique ».

La consultation populaire permettra de déterminer comment s’articuleront les différentes étapes de la transition et quels en seront les échéanciers. M. Montigny veut en venir à ce que le tout Baie-Comeau réduise et parvienne à éliminer complètement le plastique à usage unique, qu’il soit sous forme de sacs, de bouteilles, d’ustensiles ou autres. Une modification à la réglementation en ce sens devrait suivre vers la fin de 2019.

Un immense succès

Pour en revenir à l’importante corvée de nettoyage de samedi avant-midi initiée par des étudiants du cégep de Baie-Comeau, en collaboration avec de nombreux organismes du milieu, la coordonnatrice du comité, Emilie Schwartz, en dresse un bilan on ne peut plus positif.

« Je sais qu’on était une centaine (de bénévoles). C’est vraiment énorme. Je sais que les gens ont été surpris de ramasser de la ferraille dans le sable, des bouts de verre, des déchets et des bouts de voitures. Je pense que c’était vraiment une grosse, grosse quantité de déchets », affirme la jeune femme.

Pour connaître la quantité exacte de débris amassés, il faudra cependant attendre lundi, jour de la pesée officielle au lieu d’enfouissement technique de la Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan à Ragueneau.

Selon la porte-parole, le nettoyage du bord de la rivière Amédée a été particulièrement fructueux au chapitre de la quantité de déchets recueillis. « Il y avait des gens en canot pour nettoyer l’autre rive également », précise-t-elle.

Cette première activité écologique de nettoyage sera suivie à l’automne par une deuxième opération du genre qui s’attardera, cette fois-là, sur le boisé du cégep. Un salon de l’environnement est également au programme.

En plus du Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables et la Ville de Baie-Comeau, plusieurs partenaires sont associés à l’initiative étudiante. On peut penser notamment au Comité ZIP de la rive nord de l’estuaire et à l’Organisme de bassins versants de Manicouagan.

Partager cet article

2
Laissez un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
L’étourneau gitaneLuc Roy Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Luc Roy
Invité
Luc Roy

Être plus sévère avec les gens qui jettent encore des déchets le long des routes. Plusieurs produits de restauration rapide pour ne pas nommer de nom…

L’étourneau gitane
Invité
L’étourneau gitane

Bravo enfin des gens responsable on attend après quoi pour faire disparaître les bouteilles d’eau et ce partout au pays