GPU.one pense déjà à une expansion

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
GPU.one pense déjà à une expansion
On aperçoit Vladimir Plessovskikh, Luke Rossy et Dominic Pilon, de l'équipe de direction de GPU.one dans le nouveau centre de données de Baie-Comeau. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Les choses vont vite chez GPU.one. Très vite. Bien qu’il héberge les données de ses premiers clients depuis mai seulement, il s’attend de fonctionner à plein régime d’ici septembre et une expansion est même déjà dans l’air.

Après 10 mois consacrés à des travaux de construction et d’aménagement d’un immeuble de la rue William-Dobell et un investissement de 8,5 M$, le centre de données est désormais en activité avec une dizaine d’employés. D’autres personnes se grefferont à l’équipe en période de pointe avec la collaboration de sous-traitants de Baie-Comeau.

À compter de septembre, donc, les 15 mégawatts (MW) d’énergie consentis par la Ville de Baie-Comeau à même son réseau de distribution seront utilisés pour le fonctionnement des quelque 5 000 machines qui seront alors installées dans le centre de données. Des démarches, très préliminaires cependant, se tiennent avec la municipalité pour vérifier la possibilité de bénéficier de 15 mégawatts additionnels pour la réaliser d’une deuxième phase.

« J’ai parlé avec la Ville. Pour eux, c’est possible d’offrir un autre 15 MW dans un avenir assez rapproché. On regarde les possibilités », assure le directeur technique des centres de données de GPU.one à Baie-Comeau et à Mirabel, Dominic Pilon.

De son côté, le directeur général de l’entreprise, Vladimir Plessovskikh, espère aussi que la deuxième phase du projet pourra se réaliser sur le territoire baie-comois, d’autant plus, précise-t-il, que les entreprises locales détiennent maintenant une expertise dans la construction de centres de données.

Pour parvenir à sabler le champagne,  la collaboration d’Hydro-Québec et de la Régie de l’énergie sera cependant nécessaire, précise cependant M. Plessovskikh.

Réaction du maire

Que GPU.one mijote déjà la concrétisation d’une expansion réjouit évidemment le maire Yves Montigny. Même si actuellement l’énergie disponible au poste Bégin, sur le réseau électrique municipal, est utilisée à 100 %, il laisse entendre que tout reste possible pour satisfaire éventuellement les besoins de l’entreprise.

« Nous, on pense qu’à Baie-Comeau, on est capable d’aller en chercher (de l’énergie additionnelle) à court terme sur le territoire municipal ou chez Hydro-Québec », souligne-t-il, en rappelant notamment les 300 MW destinés à un usage cryptographique appliqué aux chaînes de blocs qui font l’objet d’un appel de projets lancés au début de juin par Hydro-Québec.

En séance ordinaire le 15 juin, le conseil municipal devrait d’ailleurs prendre position sur des investissements à réaliser en vue de l’optimisation du réseau de distribution électrique pour répondre à des demandes en énergie provenant de promoteurs.

« Il y a des demandes en énergie et on veut la planifier pour ne pas refuser des projets. Ça ne se peut pas que Baie-Comeau refuse des projets », martèle l’élu.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des