Les SADC décrochent une hausse de leur financement

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Les SADC  décrochent une hausse de leur financement
On retrouve Viviane Richard, présidente de la SADC Manicouagan, le député fédéral Rémi Massé, les entrepreneurs Clément Paquet et Jimmy Talbot ainsi que Marie-Christine Perron et Suzie-Michelle Perron, respectivement directrice générale des SADC Haute-Côte-Nord et Manicouagan. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Les Sociétés d’aide au développement de la collectivité (SADC) Manicouagan et Haute-Côte-Nord verront leur contribution provenant du gouvernement fédéral passer à 2 253 666 $ pour les cinq prochaines années, une augmentation de 17 % qui ravit les principales intéressées.

Le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia Rémi Massé s’est arrêté à Baie-Comeau jeudi pour en faire l’annonce au nom de son collègue Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada.

Parmi les modifications qui justifient cette hausse de 17 % du budget, on compte de nouveaux fonds octroyés en fonction de la situation socio-économique et du potentiel de développement du territoire. L’objectif est de mieux répondre aux besoins des municipalités qui ont le plus besoin d’aide.

« Quelle grande nouvelle que cette annonce », a été la première réaction de la présidente de la SADC Manicouagan, Viviane Richard, heureuse de cette stabilité pour les cinq prochaines années. « Depuis trois ans, il y a eu un travail colossal de fait pour réviser le programme de développement des collectivités », a-t-elle lancé en ajoutant que ce travail de révision a permis « une connaissance fine de chacun des territoires et des collectivités ».

Pour l’ensemble du Québec, le renouvellement de cette entente entre Ottawa, les 57 SADC et les 10 Centres d’aide aux entreprises (CAE) représentent une somme de 169 M$ sur 5 ans, dont 25 M$ d’argent neuf pour le soutien au développement des collectivités rurales. Dans la région, la MRC Caniapiscau profitera particulièrement de ces nouvelles mesures

Des témoignages

Lors de cette visite du député Massé, deux entrepreneurs soutenus par la SADC Manicouagan, un jeune et un vétéran, ont dit quelques mots. Jimmy Tremblay, qui a pris le témoin de ses parents au Centre de convalescence Pie-XII, a fait valoir qu’il est parfois plus difficile de faire une transaction impliquant la famille. « Sans aide de la SADC, je n’aurais pas pu prendre la relève. Ça m’a permis de réaliser mon rêve », a affirmé le jeune entrepreneur de 24 ans.

Quant à Clément Paquet, en affaires depuis 1985 alors qu’il a démarré Naturam Environnement, vendu depuis. Il a confié avoir été l’un des premiers clients aidés par la SADC régionale en 1997 lorsqu’il a lancé son entreprise actuelle, Nord-Forêt. « En l’espace de deux semaines, j’ai démarré l’entreprise et engagé 109 personnes, grâce à l’aide de la SADC », a-t-il souligné.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des