Artistes, à vos esquisses pour le barrage Daniel-Johnson

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Artistes, à vos esquisses pour le barrage Daniel-Johnson
Le barrage Daniel-Johnson a été inauguré le 26 septembre 1969. Hydro-Québec organise des festivités entourant le 50e anniversaire de cet événement. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Culture Côte-Nord et Hydro-Québec s’associent dans le lancement d’un appel de projets en arts visuels pour souligner le 50e anniversaire de l’inauguration du barrage Daniel-Johnson à Manic-5.

Dans le cadre des festivités entourant ce demi-siècle, Hydro-Québec souhaite laisser un legs réalisé par un artiste nord-côtier afin de symboliser l’événement, legs qui sera exposé au centre d’interprétation de Manic-5.

Comme le souligne sa directrice générale par intérim, Marie-Hélène Beaudry, Culture Côte-Nord a été approchée par Hydro-Québec et les deux organisations collaborent à la concrétisation de ce dossier.

Le dévoilement de l’œuvre se fera lors du lancement des fêtes du cinquantenaire, le 26 septembre, 50 ans pile après l’inauguration du plus grand barrage à voûtes et à contreforts au monde.

Les artistes de la Côte-Nord sont invités à soumettre des maquettes d’une œuvre, que ce soit une murale, une toile, une sculpture ou une installation de tout autre médium qui cadre avec le contexte. La sélection sera effectuée par un comité formé de professionnels de la culture et de travailleurs d’Hydro-Québec.

Les deux partenaires ont établi certains critères, notamment l’excellence et la qualité d’œuvres antérieures réalisées, la créativité et l’originalité de la démarche artistique et l’impact visuel du projet.

Pour participer à l’appel de projets, il faut faire vite puisque la date limite est fixée au 31 juillet. Cette date correspond au dépôt des esquisses, précise Mme Beaudry. En effet, l’œuvre devra être livrée au plus tard le 11 septembre. Son transport vers Manic-5 sera assuré par Hydro-Québec.

L’artiste sélectionné recevra des honoraires de 5 000 $ pour ses services professionnels et les coûts des matériaux ainsi que pour diverses redevances, comme le droit d’exposition.

Retour sur le passé
Le 26 septembre 2019 marquera donc les cinquante ans de l’inauguration de cet ouvrage qui a fait connaître le génie québécois sur la planète.

On se souviendra que le premier ministre du Québec de l’époque, Daniel Johnson, devait procéder à l’inauguration du barrage le 26 septembre 1968. Arrivé la veille à Manic-5, il était décédé subitement pendant la nuit. La cérémonie avait été annulée.

Ce n’est qu’un an plus tard, le 26 septembre 1969, que le nouveau premier ministre, Jean-Jacques Bertrand, procédait à l’inauguration de ce barrage auquel on a donné le nom du disparu.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des