Zones inondables : une consultation publique très discrète à Baie-Comeau

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Zones inondables : une consultation publique très discrète à Baie-Comeau
Natalie Fantin (ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques), Marilyn Emond (ministère des Affaires municipales et de l’Habitation) et Bruno Caron (ministère de la Sécurité publique) ont animé la consultation publique très discrète (un seul participant), jeudi, à Baie-Comeau. Photo Le Manic

Baie-Comeau – L’assemblée publique de consultation concernant le projet de décret instituant une zone d’intervention spéciale (ZIS), relative aux inondations printanières, a attiré une seule personne, jeudi passé, à Baie-Comeau.

L’objectif du gouvernement du Québec par rapport à ces consultations publiques, présentées simultanément à la grandeur de la province, était d’entendre les personnes et organisations qui désirent s’exprimer sur ce sujet.

La ZIS permettrait de décréter un moratoire sur la construction et la reconstruction des bâtiments situés dans l’ensemble des zones inondables cartographiées 0-20 ans et sur le territoire qui a été inondé en 2017 et 2019 en raison de la crue des eaux. Elle prévoit également des dispositions particulières pour la municipalité de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Ossama Khaddour, directeur à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme à la MRC de Manicouagan, a été l’unique participant impliqué dans cette rencontre orchestrée par les ministères des Affaires municipales et de l’Habitation, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et de la Sécurité publique.

Problème d’aménagement

Le but de l’activité était de recueillir des commentaires sans élaborer davantage sur des cas précis. M. Khaddour a donné son opinion et a émis certaines réserves sur le sujet tout en étant invité à formuler ses interrogations de façon plus formelle.

Une zone d’intervention spéciale est déclarée par décret, en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme et vise à résoudre un problème d’aménagement, dont l’urgence ou la gravité justifient une intervention.

Au total, 813 municipalités du Québec sont visées par la ZIS. Ces municipalités ont été touchées par les inondations de 2017 et 2019 et d’autres ont intégré dans leurs outils de planification les zones inondables 0-20 ans.

Objectifs

Les inondations majeures survenues au printemps 2019 dans plusieurs régions ont touché plus de 250 municipalités, inondé des milliers de résidences, forcé l’évacuation de plus de 10 000 personnes tout en provoquant la fermeture de plusieurs routes.

Assurer la sécurité des personnes et des biens, appliquer des principes de prévention et de précaution, imposer un moratoire sur la construction et la reconstruction jusqu’à l’instauration d’un nouveau cadre normatif ainsi que l’application uniforme de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables (PPRLPI) sont les objectifs visés par la ZIS.

Cette dernière entrera en vigueur au moment de la publication du décret dans la Gazette officielle du Québec. Des modifications pourraient être apportées à la suite des récentes consultations, avant l’adoption de la ZIS.

Par ailleurs, à la suite de la publication du décret, les municipalités et les personnes concernées pourront formuler des commentaires sur la nouvelle version de la cartographie et auront jusqu’au 19 août 2019 pour les acheminer à l’adresse courriel zis2019@mamh.gouv.qc.ca

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des