Main-d’œuvre : le CISSS initie un train de mesures pour l’été

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Main-d’œuvre : le CISSS initie un train de mesures pour l’été
Plusieurs mesures ont été mises en place par le CISSS de la Côte-Nord pour pallier la pénurie de main-d’œuvre pendant la période des vacances. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Le train de mesures mis en place par le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord cet été devrait permettre de faire face à la pénurie de main-d’œuvre et « réduire au maximum le recours au temps supplémentaire en plus de favoriser un climat de travail plus harmonieux ».

C’est du moins l’avis du directeur des ressources humaines, communications et affaires juridiques du CISSS, Marc Brouillette. Il ne se met cependant pas la tête dans le sable et se dit conscient que le recours à de la main-d’œuvre indépendante sera nécessaire dans certains secteurs d’activités.

Les démarches des dernières semaines ont visé à combler tous les quarts de travail pour les trois prochains mois, notamment par le réaménagement des horaires et une plus grande disponibilité des employés sur appel.

Un fait demeure : l’arrivée d’étudiants et le retour en poste de personnes retraitées seront aussi d’un grand secours pour permettre à l’organisation de traverser l’été sans trop de douleur. En effet,  81 étudiants ont été embauchés entre le 1er avril et le 22 juin, comparativement à 55 pour la même période un an plus tôt.

Du côté des retraités en poste pour l’été, leur nombre est passé de moins d’une dizaine en 2018 à 44 cette année.

Autres mesures

Le CISSS a réussi à établir des horaires à l’avance pour ses différentes catégories de personnel, « grâce à l’étroite collaboration des syndicats », est-il mentionné dans un communiqué.

Parmi les autres mesures prises, des postes à temps plein ont été offerts aux préposés aux bénéficiaires œuvrant à temps partiel, tandis que tous les employés sur appel ou ayant des postes à temps partiel se sont fait proposer de rehausser leurs disponibilités pendant la période des vacances. Le CISSS affirme que plusieurs personnes ont accepté.

Des pourparlers sont aussi en cours pour le rehaussement de postes de travailleurs sociaux, d’éducateurs spécialisés et de préposés aux bénéficiaires en vue de l’obtention de postes permanents à temps complet.

Fait à noter, pour en revenir aux étudiants embauchés pour l’été, ils œuvrent notamment à l’entretien ménager, au service alimentaire ou encore comme agents administratifs et préposés aux bénéficiaires.

Par ailleurs, en plus d’externes en soins infirmiers, des candidates à la profession d’infirmière ainsi qu’à la profession d’infirmière auxiliaire viennent aussi prêter main-forte à l’organisation.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des