Le MTQ prend en charge la route de l’Aéroport

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le MTQ prend en charge la route de l’Aéroport
À titre de propriétaire de l'aéroport de Baie-Comeau, la MRC de Manicouagan devait aussi assumer les coûts de l'entretien de la route de l'Aéroport. C'est maintenant chose du passé. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Le ministère des Transports du Québec (MTQ) prend en charge la gestion de la route de l’Aéroport de Baie-Comeau, au grand bonheur de la MRC de Manicouagan qui se voit ainsi soulagée d’une responsabilité qui lui incombait à titre de propriétaire de l’aéroport.

« Le ministère entretient déjà la rue Granier (à Pointe-Lebel) jusqu’à l’église. Pour eux, ce ne sera pas une grande dépense », souligne le préfet de la MRC, Marcel Furlong, qui a amorcé les démarches en vue de parvenir à cette entente avec le MTQ.

La route concernée couvre une distance de 3,5 km pour relier la rue Granier à l’aéroport. Elle était sous la juridiction de la MRC depuis que cette dernière est devenue propriétaire de l’aéroport en 2005.

Or, bon an mal an, autour de 30 000 $ étaient injectés sur le tronçon en frais d’entretien, notamment le déneigement. La MRC a défendu sa demande de cession auprès du MTQ en arguant que l’infrastructure est grandement utilisée par les partenaires du Service aérien gouvernemental pour des évacuations aéromédicales et des vols programmés de patients vers les grands centres.

Même si la base du chemin est solide, « l’asphalte est fatigué », selon M. Furlong. Des travaux devront être réalisés dans les prochaines années, ce qui aurait été une dépense de plus pour la MRC.

Le préfet souligne l’ouverture et la collaboration du directeur régional du MTQ dans ce dossier qui, au départ, avait reçu un accueil plutôt mitigé, selon lui.

Programme de soutien

Par ailleurs, M. Furlong salue l’annonce récente d’un nouveau programme de 22,5 M$ pour soutenir le transport aérien en région au Québec, effectuée par le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel.

« C’est une très bonne nouvelle. L’aéroport de Baie-Comeau pourrait en tirer profit. On est à mettre en place un comité de travail avec les gens de Havre-Saint-Pierre et Fermont pour améliorer la desserte sur la Côte-Nord », souligne le préfet, qui se dit cependant déçu de l’ampleur des fonds disponibles.

Parmi les améliorations à apporter, il mentionne la mise en place d’une desserte directe de Baie-Comeau vers Québec, et non une desserte vers Québec en faisant un détour par Montréal comme c’est le cas.

Du côté d’Havre-Sainte-Pierre, on aimerait pouvoir rallier Baie-Comeau directement pour ensuite atteindre la rive sud par l’aéroport de Mont-Joli.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des