Plus que 32 joueurs au camp du Drakkar

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Plus que 32 joueurs au camp du Drakkar
Drew Elliot, qui marque ici un but contre Chicoutimi dimanche en fusillade, s’est déjà démarqué au camp du Drakkar. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Après avoir amorcé l’exercice avec une cinquantaine de joueurs, le Drakkar n’a plus que 32 patineurs à son camp d’entraînement. Deux vagues de coupures, dont l’une après la victoire de 3-2 en fusillade contre Chicoutimi dimanche, ont réduit les effectifs.

Lors de cette rencontre, les vétérans Gabriel Fortier et Julien Létourneau ont touché la cible en temps régulier pour le Drakkar. Deux recrues qui en impressionnent plus d’un à ce camp, Raivis Ansons et Drew Elliot, ont frappé en fusillade pour signer ce gain. Les deux mêmes équipes se retrouvent mardi soir à Saguenay.

Parlant d’Elliot, le jeune homme de 16 ans a rapidement démontré qu’il aurait sa place à bord du Drakkar cette saison. Le premier choix de l’équipe en 2019 (en deuxième ronde) fait preuve d’aisance sur la glace et les fidèles du centre Henry-Leonard devraient apprécier de leur voir évoluer dans les prochains mois.

Au terme de la partie contre les Saguenéens, l’organisation a retranché cinq joueurs, soit le gardien Justin Bourque, les défenseurs Xavier St-Laurent-Dionne et Alexis Leblanc ainsi que les avants Isaac Dufort et Antoine Savard.

Les premiers retranchements du camp ont eu lieu samedi matin, au terme d’un affrontement intra-équipe. Le gardien Félix-Antoine Voyer, les défenseurs Charles-Émile Duciaume et Olivier Martel ainsi que les attaquants Liam Bergeron, Charles-André Cypihot, Lou Murdock et Charles Ringuet ont été retournés au niveau inférieur.

D’autre part, six autres joueurs ont quitté de leur plein gré samedi, des départs déjà annoncés par les principaux intéressés avant même le début du camp.

Du lot, on retrouve trois gardiens de but, soit Félix Dubois, Jake Filion et Joël Mackenzie-Lelièvre. L’attaquant Mathieu Bourgault et les défenseurs Émile Chouinard et Zack Morissette, le fils de Dave, ont aussi pris la décision de poursuivre leur développement dans leur formation respective.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des