Ski alpin : Megan Heckey ne s’ennuie pas

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Ski alpin : Megan Heckey ne s’ennuie pas
L’espoir native de la région se trouve présentement au Chili dans le cadre d’un camp d’entraînement échelonné sur trois semaines. L’Autriche suivra au mois d’octobre. (Photo : courtoisie)

Après une saison estivale bien occupée, la skieuse Megan Heckey repart de plus belle afin de bien planifier sa prochaine année sur la scène compétitive.

La Baie-Comoise d’origine, qui demeure aujourd’hui dans la Vieille Capitale, s’apprête à effectuer un changement majeur au sein de la division U18, qui regroupe la crème des meilleures skieuses au Québec et au pays.

Après avoir été une figure dominante dans les divisions U14 et U16 du circuit élite Skibec et médaillée de bronze lors de son premier défi international en Italie, l’athlète locale est bien consciente que la marche sera encore plus haute en 2019-2020.

« Je suis très impatiente de débuter ma nouvelle saison et confiante d’affronter des filles qui seront beaucoup plus âgées que moi et ayant plus d’expérience. J’ai travaillé très fort physiquement (quatre entraînements en salle par semaine) cet été pour rivaliser dans cette nouvelle catégorie », a confié la sympathique sportive.

Au Chli

Après avoir été invitée à un camp d’entraînement de l’équipe du Québec au printemps dernier, Megan n’a pas eu de veine en se blessant (victime d’une commotion cérébrale) lors de la première journée.

Bien rétablie, elle a pris part à un premier camp de deux semaines à Whistler, en juin, dans le but de se familiariser avec ses nouveaux skis de slalom géant avec un rayon beaucoup plus grand que les années passées.

Rencontrée lors d’un passage en ville, il y a quelques semaines, la jolie blonde s’apprêtait à effectuer une autre envolée. « Je pars bientôt en direction du Chili pour un deuxième camp préparatoire qui me permettra de retrouver toutes mes sensations sur la neige. »

En Autriche

Avec les autres membres de son groupe sélect, Heckey passera trois semaines en Amérique du Sud en compagnie d’autres équipes élites.

En octobre, un camp en Autriche est à l’agenda suivi d’un périple à Sunpeaks, en Colombie-Britannique, au mois de novembre.

« C’est là-bas (Sunpeaks) que je vais commencer mes premières courses de la saison avant de revenir et m’entraîner à la station du Mont-Édouard. Le calendrier des épreuves au Québec devrait débuter vers la fin du mois de décembre. Je vais prendre les courses une à la fois et essayer de monter dans le classement rapidement », a conclu l’étudiante de cinquième secondaire à l’école Cardinal-Roy de Québec.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des